Avertir le modérateur

27/09/2007

Grenelle de l’environnement, sondage, Borloo, OGM et nucléaire civil : une explication du pessimisme des Français

Fiel, mon jeudi ! Ce liquide "précieux" pourrait être utilisé comme carburant, tant il recèle d'idées fossiles. Souvent produit à partir de déchets de pensées, le fiel s’avère bien plus dangereux pour le réchauffement climatique que le gaz carbonique. Facilement transporté par citernes entières par un seul être humain, il s’évapore dans la nature en quelques instants, assombrissant le ciel pour des semaines complètes. Voire même, pour l’éternité, quand il est soigneusement distillé.

Pourquoi déclamer mon désamour pour le fiel, là, comme ça, brutalement, sans raison apparente, alors que la pluie menace déjà de nous gâcher le moral durant toute la semaine ?

Parce qu’une fois de plus, je suis en colère. Ce qui n’a absolument rien à voir avec le fiel.

En effet, un sondage indique aujourd’hui que 42% des Français sont pessimistes sur les retombées concrètes du Grenelle de l’Environnement, même s’ils sont légèrement plus nombreux à croire en les réalisations issus de ce débat entre institutions et experts, initié par le gouvernement Fillon. Comment peut-il en être autrement ?

Ces mêmes Français, dont 93% sont prêts à fournir des efforts quotidiens pour préserver la planète, ne sont pas dupes des varis enjeux de ce rendez-vous majeur… du 21ème siècle.

La semaine dernière, Borloo, comme Juppé, a été « remis à sa place » -pour rester poli - sur la question du gel des cultures des OGM. Nicolas Sarkozy vient de défendre à l'ONU le nucléaire civil pour tous les pays. Le dernier geste fort de la France, en ces lieux, avait été de refuser la guerre en Irak...

Ces deux événements forts et récents qui interrogent forcément 42% des Français à la veille du Grenelle de l’Environnement… et qui me mettent en colère ! A moins que vous ne croyez vraiment qu’il s’agisse là de fiel ?

26/09/2007

XV de France, Coupe du Monde de Rugby, Laporte et Môquet : avant France-Georgie, quelle chance face aux All Blacks en quarts de finale ?

Le XV de France est entré en Résistance. Son pays a été envahi par une horde noire, si rapidement que Le Pen n’a pas eu le temps de sortir un jeu de mot fracassant. Le Pen, vous vous souvenez ? Sarkozy l’a tuer.

Faute d’avoir gagné sa guerre des Malouines, en raison d’un Exocet de dernière minute balancé dans les vestiaires (la lettre de Guy Môquet), les Bleus devront sans doute s’exiler sur le territoire britannique. A Cardiff, précisément. Pour y affronter la Nouvelle-Zélande dès les quarts de finale.

Un match qui sent la poudre… mouillée.

Pas en raison du climat détestable qui règne au Royaume-Uni, voire en France durant les mauvais étés.

Mais parce que les Français n’ont plus la côte auprès des Bookmakers. Ils n’ont qu’une chance sur 100 de vaincre les All Blacks. A une seule de ces trois conditions :

- Que Nicolas Sarkozy fasse amende honorable en interdisant la lettre de Guy Môquet sur tout le territoire français (Antilles comprises). Et qu’il promeuve à la place le texte de Pierre Desproges sur la chiasse aztèque des footballeurs français au Mondial 1986. Cela permettrait au Président de la République de rendre indirectement hommage à Jacques Martin, puisque le célèbre animateur et provocateur est la seule personnalité récemment décédée auquel Sarkozy n’a pas rendu hommage.

- Que Bernard Laporte mette en jeu tous ses revenus de l’année écoulée (environ un million d’euros) : en cas d’élimination, il les verse à la lutte contre la maladie d’Alzheimer (pour ne plus risquer d’oublier, à l’avenir, de mêler sport et business). Cela motivera ses troupes qui ont beaucoup d’humour ; ce qui ne s’accommode pas du business, il est vrai…

- Que la France annonce la découverte d’un programme de fabrication nucléaire en Nouvelle-Zélande. En effet, des indigènes auraient profité du déplacement silencieux de leurs pirogues pour espionner les installations de Mururoa et siphonner la France de ses secrets atomiques. Après tout, on nous a bien fait croire que l’Irak avait des armes de destruction massive… et qu’il existait des « avions renifleurs ». Alors pourquoi, des pirogues siphonneuses ?

Il ne faut toutefois pas désespérer du XV de France, juste avant France-Géorgie. Aurait-on donné une chance sur 100 aux Ecossais de s’imposer face aux Bleus de Domenech au Parc des Princes ? Pourtant, qui aurait prédit que le syndrome Kostadinov (un contre de quelques passes et un but au bout) frapperait à nouveau le 12 septembre dernier après le nul en Italie de la bande à Vieira ?

25/09/2007

Grève SNCF du 18 octobre, régimes spéciaux : syndicats et partis de gauche main dans la main… la ronde enfantine est repartie ?

Grève à tout crin, ça craint. Ce proverbe n’est pas homologué par l’Académie Française. Et pour cause : cette Coupole est pleine, bourrée à craquer de fonctionnaires. D’inutiles fonctionnaires ?

Avec l’annonce de la grève SNCF pour le 18 octobre prochain, la bataille du rail a repris. Mais est-ce bien un acte de Résistance ?

L’opposition systématique est une façon désespérante d’agir.

Nicolas Sarkozy tente de réformer la France. Il a raison : autant de richesses si peu partagées, c’est une incongruité qui ne doit plus perdurer.

C’est le devoir du Président de la République de parvenir à cet objectif. En respectant l’équité des chances. Aussi bien pour les victimes d’Alzheimer que les tenants de la Mémoire Collective. Aussi bien pour les bénéficiaires des Trente Glorieuses que pour les futurs légataires d’une Terre secouée par le réchauffement climatique. Aussi bien pour ceux qui raisonnent comme à l’âge de Pierre que pour ceux qui sentent déjà résonner en eux l’âge du Carbone. Aussi bien pour les propriétaires du dernier étage que pour les locataires de la rue.

C’est aussi Notre Devoir à tous d’y participer.

C’est pourquoi déclencher la grève avant même le début des négociations est néfaste pour le respect de l’équité des chances. Se donner systématiquement la main entre « gens de gauche » pour défiler contre les vraies audaces d’un gouvernement est digne d’une ronde enfantine.

Je ne parle pas d’« égalité » des chances, mais d’« équité »des chances.

Rien ne doit être attribué d’avance, sans condition. C’est la porte ouverte à toutes les faillites. Celle d’un gouvernement, comprise.

Toutes les règles de redistribution des richesses doivent être fondées sur  le principe du « gagnant-gagnant ». Chacun d’entre nous, aussi pauvre et faible soit-il, peut faire don de soi. Ou a fait don de soi. Ou pourra faire don se soi.

Nicolas Sarkozy a donc aussi droit à l’équité des chances. Il ne faut pas le sanctionner avant qu’il ne puisse agir.

Une grève est toujours une menace pour la démocratie si elle est utilisée à mauvais escient. Car cette arme des « pauvres », qui a permis l'acquisition de tant de droits sociaux, perdrait ainsi sa puissance. Et en dehors de la grève massive, de quels moyens dispose le peuple pour résister à de réels faux-pas d’un gouvernement ?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu