Avertir le modérateur

27/12/2007

Sarkozy et Bruni à Charm el-Cheikh (Egypte), Nicolas et Cécilia à Cayenne (Guyane) : Séguela raconte la rencontre entre le mannequin et la manne à maroquins, mais le jeu des 7 différences manque de sel

Nicolas Sarkozy est le Président de tous les Français… qui aiment les belles histoires. Pour ceux qui préfèrent la réalité, il ne faut pas rêver ! Le show est et sera permanent. Le XXI ème siècle, selon Sarkozy, sera show-business (et même plus business que show) ou ne sera pas. Au choix.

Toutefois, les scénaristes de l’Elysée n’ont guère le talent de leurs homologues d’Hollywood. Leur seule vraie preuve d’imagination serait de se mettre en grève. Comme ça. Juste pour rire.

Vous ne me croyez pas ? Alors, faisons un ch’ti flash-back.

En 2005, la séparation entre Nicolas et Cécilia Sarkozy avait fait les gros titres de la presse, et la une de Paris Match. Cécilia Sarkozy prend de la hauteur (en l’occurrence, avec Richard Attias) et s’envole pour plusieurs mois à New York. Avant une réconciliation soigneusement orchestrée, lors d'une visite du ministre de l'Intérieur en Guyane, en juin 2006. Le couple Sarkozy mettra alors en scène sa complicité retrouvée. Tout comme l’union entre le Président de la République et Carla Bruni a été « story-boardée » de A à Zzzzzzzzzzzzz (c’est vrai que la méthode devient fatigante…).

Les deux mises en scènes ne diffèrent pas d’un iota. Les voyages lointains forment la jeunesse d’esprit des Français. Après la chaude Guyane, voici la brûlante Egypte. De quoi laisser leur mémoire s’évaporer davantage… Les gestes restent les mêmes : comme avec chacune de ses chéries Kleenex (c’est-à-dire jetables), Nicolas Sarkozy ne lâche pas la main de Carla Bruni, par crainte qu’elle ne veuille s’enfuir à toutes jambes.

Si aujourd’hui Jacques Séguela est contraint de raconter la rencontre, le « coup de foudre » vécu en direct, c’est qu’il faut un témoin… et que donc, personne ne croit à cette idylle. Nicolas ne va pas tarder à se rembrunir devant Carla. Surtout quand il devra égaler les performances sexuelles de Mick Jagger et consors, réalisées sous acide. Cette fois-ci, une fois la rupture consommée, la Une de Paris-Match sera plus rigolote : Mâme Bruni sera prise en photo au bras de Bill et Tom, les jumeaux de Tokyo Hôtel.

D’ici ce (court) moment d’euphorie – on sera alors déjà revenu aux 39 heures de travail hebdomadaires-, je suis comme mon Olive, je déprime…

18/12/2007

Carla Bruni, Sarkozy, Cécilia, voyage à Rome : après la bénédiction (éternelle) de la presse française, Nicolas exige celle du Pape

Si Sarkozy avait été librement photographié au bras d’une assistante bouchère de la Cité des Tarterêts lors de la kermesse d’Evry :

- L’assistante bouchère aurait rencontré le Président de la République au cours d’un débat participatif sur le rôle de la police de quartier. Elle aurait été raccompagnée en ascenseur jusque dans l’appartement de ses parents, au quinzième étage. Elle lui aurait joué un morceau de hachoir, et, oubliant Freddy, notre Président aurait rangé, pour la séduire, ses produits griffés.

- On s’apercevrait que Kadhafi est toujours en France. Lundi, il a demandé à conduire le TGV-Est, s’est arrêté en rase-campagne, a fait planté sa tente et a exigé de réaliser lui-même (et en toute intimité) la fouille corporelle des plus jolies passagères du train en raison… d’une alerte à la bombe. Il serait toujours alité sous sa tente, en galante compagnie : les plus filles du canton testeraient en ce moment même le surnom de « Kalachnikov du Sexe » de Kadhafi. Le bruit court d’ailleurs que le dictateur libyen boit tellement pendant qu’il fait l’amour que cela nécessiterait l’implantation dans son pays d’une centrale nucléaire pour convertir l’eau de mer en eau potable.

- On ne dirait pas que le Président de la République fréquente l’ancienne petite amie de Fabius, mais qu’il fréquente l’ex du dernier bénévole en activité du club de football local.

- On parlerait de la sortie du second film de Valérie Bruni-Tedschi, la sœur de Carla Bruni.

- Durant son idylle avec le bénévole du club de foot, l’assistante bouchère aurait fait une escapade amoureuse à Rosny-sous-Bois, avec un beau postier. Le vigile de supermarché qui en aurait parlé à toute la cité des Tarterêts aurait été muté six mois plus tard dans une épicerie de Neuilly-sur-Seine.

- On n’évoquerait pas, dans la presse, un weekend à Rome, tous les deux sans personne, entre Nicolas Sarkozy et sa nouvelle conquête. Tous les deux seraient attendus au cirque Pinder. Riant beaucoup au premier rang, Monsieur Sarkozy serait sûrement choisi pour faire rire le public avec ce célèbre numéro où l’on met un spectateur sous un habit d’éléphant rose et où on semble lui enfoncer, en guise de queue, un balai entre les fesses.

- L’assistante bouchère aurait de toute façon des yeux en amande, un certain art de la  froideur et de la distance vis-à-vis des autres, et aurait beaucoup aimé Jacques Martin. Comme quoi, on ne se refait pas. N'est-ce pas Cécilia ?

- On aurait (enfin) parlé, cette semaine, du pouvoir d’achat des Français en chute libre.

Et selon vous, Si Mr Sarkozy aurait dragué dans les Tarterêts, que se serait-il passé ? 

13/12/2007

Sarkozy, Rama Yade, Cécilia, Kadhafi, Claude Guéant, point de croissance et dentition : un bon ménage ?

Si Sarkozy réussissait à aller chercher le point de croissance supplémentaire « avec les dents, s’il le faut », comme il le prétend dans son langage inégalable :

- Ses dents seraient cariées, à force d’avaler n’importe quoi pour pouvoir signer des contrats.

- Monsieur Sarkozy aurait mieux fait de mordre Kadhafi dans le cou : comme pour sucer le sang de toutes les victimes du dictateur…

œil pour œil, croc pour croc : Monsieur Sarkozy se casserait d’emblée les canines sur le pouvoir d’achat des Français, car comment acheter sans argent ? En demandant un prêt aux classes aisées ? Hélas, on ne prête qu’aux riches… Que le cercle est vicieux !

- Avant de se servir de sa mâchoire, Monsieur Sarkozy mettrait aussi un coup de coude et une béquille à tous les gens sur son passage : « il a été élu pour ça », comme se plaisent à répéter les « Sarkozidolâtres » ! C’est-à-dire marcher sur les faibles, pour leur faire comprendre qu’ils doivent être forts pour s’en sortir. Attention, monsieur le Président de la République… Un de vos célèbres amis, Mouammar, n’a-t-il pas dit : « Il est normal que les faibles aient recours au terrorisme » ?

- Ce mot (« avec les dents, s’il le faut ») deviendrait célèbre et, pour une fois, ce ne serait pas un mot de Claude Guéant. On serait alors tenté de dire que le Président de la République exprime des idées intéressantes avec un langage de charcutier, tandis que le conseiller spécial de l’Elysée exprime des idées de boucher avec des mots doux…

- Que resterait-il comme charme au Président de la République pour séduire Cécilia (ex-Sarkozy), la femme de sa vie ?

- La dentition ravagée par sa « réussite », il aurait au moins un argument pour être copain avec Rama Yade, à qui il aime faire ravaler son ratelier et qui en a, de fait, la bouche ravagée

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu