Avertir le modérateur

06/12/2007

Ségolène Royal en apesanteur, François Hollande en rogne, Sarkozy promet le Père Noël à Ingrid Betancourt, Bayrou refuse de jouer les coucous, 24 saison 6 : rien n’a changé…

Si le Père Noël existait et habitait à l’Elysée 364 jours sur 365 :

- Il serait logé aux frais des contribuables, aurait une fille cachée et un logement HLM de 175 m2 avec vue sur la Bois de Boulogne fourni par la Mairie de Neuilly.

- Ingrid Betancourt n’aurait pas eu à attendre les fêtes de Noël pour retrouver sa famille : elle aurait été libérée bien avant cette date très « marketing ».

- Le Père Noël ferait mieux de monétiser ses 364 RTT.

- François Bayrou aurait découvert une cheminée pleine de cadeaux (la Mairie de Pau, le poste de 1er Ministre, etc.) et aurait accepté de jouer les coucous dans le nid de l’UMP.

- Jean-Marie Cavada aurait échangé des photos de la fille cachée du Père Noël contre un poste de Ministre à mi-temps payé comme un plein temps.

- Ségolène Royal aurait commandé un programme présidentiel (pour son concubin de l’époque, François Hollande) et ne l’aurait jamais reçu. A cause des différents courants perturbant fortement l’entrée de sa cheminée…

- Jacques Chirac aurait essuyé une larme à sa mémoire en quittant le pouvoir en mai dernier. Il sait donc pertinemment que le Père Noël n’habitait pas l’Elysée durant son règne, et que si c’est désormais le cas, Monsieur Noël aurait été arrêté par les Renseignements Généraux, n’aurait pas été mis dans un charter en raison d’un patronyme bienheureusement francisé, et aurait été gardé « au frais » dans le bunker souterrain du Palais présidentiel (pour être ressorti en cas de chute de popularité du gouvernement).

- La série télévisée « 24 » ne s’arrêterait pas à la saison 6. Il existerait au moins vingt saisons de cette série TV… Comme la vie télévisée sera banale une fois que la saison 6 sera entièrement terminée. Vous verrez, les deux épisodes de ce soir, sur Canal+, promettent une surprise de taille, à laquelle peu de fans de « 24 » - pourtant affûtés pour vivre des rebondissements dans un scénario - s’attendent…

Et selon vous, si le Père Noël existait et habitait à l’Elysée 364 jours sur 365, que se passerait-il ?


04/12/2007

Bayrou, premier Ministre de Sarkozy : notre plus moche histoire, c’est ça ?

Sarkozy aurait proposé à Bayrou de le rencontrer au lendemain du  premier tour de  la Présidentielle. Avec une idée derrière la tête : lui confier le poste de Premier Ministre.

Si François l’insoumis (ni de droite, ni de gauche) avait accepté la proposition de Nicolas le dominateur :

- L’UMP irait des portes (barricadées) d’Olivier Besancenot aux portes (bien enfoncées) de Jean-Marie Le Pen.

- Les tests ADN pour les enfants étrangers offriraient un nouveau résultat : né ni du père, ni de la mère.

- François Fillon serait tout aussi actif et présent sur le terrain qu’aujourd’hui. On parlerait encore et toujours de sa transparence au sein de l’UMP. Il serait surnommé : « le marche-pied du Président ».

- La grève de novembre dernier n’aurait pas eu lieu. Le conflit avec les syndicats, commencé dès le mois de juin se serait juste achevé en octobre, et la France serait à vendre sur Ebay (mise à prix de départ : 1,00 € - pour éviter de payer trop de frais d’insertion pour l’annonce).

- François Bayrou et Mélissa Theuriau vivraient une idylle, tandis que Djamel se serait réfugié dans les bras de Ramzy. L’île de Ré serait réquisitionnée pour accueillir les couples « homme politique- femme journaliste » : Kouchner-Ockrent, Borloo-Schönberg, Baroin-Drucker, Sarkozy-euh… personne. Non, non, personne ! Puisqu’on vous dit et on vous répète qu’il ne faut pas croire les rumeurs !!!

- Entre les deux tours de la Présidentielle, sur BFM-TV, Ségolène Royal aurait débattu avec Jean-Marie Le Pen et Olivier Besancenot de l’opportunité d’une opposition en France. Voire, de l’importance de manger 5 fruits et légumes par jour, pour vraiment faire avancer le débat.

- Jean-Marie Cavada serait directeur de l’ORTF reconstituée à sa demande ; sinon, il aurait dirigé la liste UMP de la mairie de Neuilly-sur-Seine en se mettant au vélo et au métier de facteur.

 

 

03/12/2007

Poutine, Russie, élections législatives, Domenech, Euro 2008, tirage, Bayrou, Modem, Ségolène Royal, poste 1er Ministre : Vladimir, un Tsar… iviste ?

Si la victoire de Poutine avait réellement été obtenue de manière démocratique, contrairement à ce que sous-entend vilement l’ensemble des médias étrangers :

- On pourrait croire que l’équipe de France de football n’a pas hérité, pour le prochain Euro 2008, du « groupe de la mort » avec l’Italie, les Pays-Bas et la Roumanie, grâce à un tirage au sort effectué avec des boules anonymes chaudes et des boules anonymes froides. En outre, un règlement farfelu empêche les équipes des groupes A et B (dans lesquels se trouvent, comme par hasard, les organisateurs de l’Euro 2008 – Suisse et Autriche -, leur pays d’affinité linguistique – Allemagne) de rencontrer celles des groupe C et D (le groupe de la France, plus l’Espagne) avant la finale. Donc, soyons clair : la première demi-finale de l’Euro 2008 est connue, ce sera France-Italie. Dommage, cela aurait été une finale magnifique…

- François Bayrou pourrait devenir président du MoDem sans que les médias, de manière « très démocratique », ne nous rappellent systématiquement que ce parti n’a aucune existence politique (3 députés, 27 sénateurs)… alors qu’il compte déjà 40 000 adhérents et que son représentant à la dernière Présidentielle a rallié, en tant aujourd’hui le même discours qu’il y a 6 mois, 7 millions d’électeurs.

- La vidéo de l’otage Ingrid Betancourt ne sortirait pas opportunément plus d’un mois après qu’elle ait été tournée. Pourquoi avoir tardé à la diffuser ?

- Ségolène Royal pourrait affirmer « Ma plus belle histoire, c’est vous », avec une sincérité qui n’horripilerait pas les mêmes qui se plaignent en permanence de la langue de bois des politiques.

- On n’aurait pas des médias déprimés d’avoir trois personnalités (Sarkozy, Bayrou, Royal) qui ne dévient pas de leur route, six mois après la Présidentielle. Chacun de ces trois futurs prétendants à la Présidentielle 2012 défend leur ligne, leur choix de politique, avec courage. Que l’on soit d’accord ou pas avec eux, ils tracent trois voies possibles à la France. C’est avant tout cela la démocratie : accepter la confrontation avec les idées des autres, sans les renier systématiquement. Et en cela, la France est riche. Ne l’oublions pas.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu