Avertir le modérateur

18/09/2007

Ségolène Royal au Québec, Jospin complètement à l’ouest, Valls au centre : vers la lapidation zéro ?

Lapidation zéro. Tel est l’objectif de Ségolène Royal qu’elle peut espérer atteindre d’ici 2032. Légitimement.

Harcelée par son ancien patron du PS, Lionel Jospin, comme par des camarades turbulents (Claude Bartolone, Jean-Luc Melenchon, Cambadélis, etc.)… sans que cela n’offusque ni la France profonde, ni la France superficielle, l’ancienne candidate à la Présidentielle reçoit volée de bois vert sur volée de pierres depuis son échec en mai dernier.

Considérée comme une « figure secondaire » par Yoyo de Ré (à ne pas confondre avec Gilles de Rais), en clair comme une secrétaire, pas comme une future Première Secrétaire, elle doit endurer les coups de certains Mâles en Poings… car ça n’hésite pas à cogner dur sur elle !

Ce doit être une première pour un politique : Jospin a mis en cause ses « qualités humaines ».

Ces hommes de gauche en colère se croient en chêne : en fait, ils descendent bien du chêne… car ce sont des glands. Qu’ont-ils proposé comme solution pour rénover le Parti Socialiste ?

Aucune.

Rien.

Le désert intersidéral.

« Inter-sidérant », plutôt.

Alors, quand Ségolène Royal affirme que si elle avait été Jeanne d’Arc, elle aurait été brûlée vive… elle n’exagère pas. Elle est en dessous de la vérité : certains hauts responsables du Parti Socialiste auraient réussi à inventer la bombe atomique six siècles avant l’heure, rien que pour être certains de réduire Ségolène en poussière !

Dans notre pays, il faudra bien un quart de siècle avant que le regard des hommes politiques sur les femmes politiques change, même si quelques-uns d’entre eux, comme Manuel Valls, assument.

Vous trouvez que j’exagère ? Que je sors de mes gongs comme d’autres claquent des portes au nez sans savoir où ils vont ?

En 1983, la loi Roudy sur l’égalité professionnelle a imposé aux entreprises de plus de 50 salariés d’établir un rapport sur la situation comparée des hommes et des femmes, et de proposer au comité d’entreprise de débattre sur ce thème. Vous n’en avez jamais entendu parler ? C’est normal, ces dispositions ne sont quasiment jamais appliquées.

En France, les femmes n’ont pas finalement tant que cela le droit à la parole, alors… le droit à la parole politique, vous imaginez ?

On critique souvent les Etats-Unis. Mais dans un an, quand ce pays mettra Hillary Clinton à sa tête, on aura l’air une fois de plus bien malin.

Nous sommes le pays des Droits de l’Homme. Avant de songer à une Déclaration des Droits de l’Environnement, il faudra déjà que nous devenions le Pays des Droits de la Femme.

Lionel, Claude, Jean-Luc… lâchez vos pierres ! Ou on finira par croire que vous avez bel et bien un petit caillou dans la tête… vous ne croyez pas ?

22/08/2007

Manuel Valls, Montebourg, Fête de la Rose, Modem et Ségolène Royal… le député de l’Essonne annonce (enfin) l’ouverture à Droite du Parti Socialiste

Le Parti Socialiste possède encore des valeurs. De vraies valeurs. Humaines, j’entends.

Des valeurs inestimables comme Manuel Valls.

Le maire d’Evry, qui réalise un travail remarquable dans une ville confrontée aux problèmes classiques des banlieues chaudes, s’attaque (enfin) aux tabous de la Gauche, poursuivant le chemin courageusement entamé (sous les huées des « siens ») par Ségolène Royal.

Soutien à la droite sur des ACTIONS du gouvernement précises (moyens EFFECTIVEMENT consacrés à la justice, lutte contre la criminalité, etc.), discussions de fond avec le MODEM, fin de cycle pour certaines idées de gauches (comme par exemple… diaboliser les riches, à l’instar de François Hollande ?, la fin des courants à l’intérieur du Parti Socialiste… Manuel Valls prend une initiative aussi attendue qu’inévitable par les électeurs de Gauche.

Ce proche de Lionel Jospin reconnaît même à Ségolène Royal « un rôle prééminent à jouer (…), intimement lié à la rénovation des idées. » Il ajoute : « La campagne de Ségolène Royal a permis, parfois dans le désordre et l’absence de cohérence, d’avancer sur des questions comme le travail, l’ordre juste ou la nation. Faisons de cette période un véritable acquis. »

Proposer des idées pas forcément nouvelles, mais inédites au Pouvoir, ou mieux, inédites avec efficacité au Pouvoir… tel est à n’en point douter le défi imposé au Parti Socialiste. L’occasion sera belle, dès octobre prochain, de donner naissance au Siècle des Lumières Ecologiques avec le Grenelle de l’Environnement. D’autant que le programme en matière de développement durable de Ségolène Royal était le mieux noté de tous ceux des candidats par l’Alliance pour la Planète, juste derrière celui de Dominique Voynet.

Ce week-end, les députés Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Gaëtan Gorce et Philippe Martin, qui se retrouveront à Frangy avec Aurélie Filippetti (une fille de mon pays !) et Sandrine Mazetier. Et si le débat sur l’environnement était lancé lors de la Fête de la Rose ?

Et vous, pensez-vous que la Gauche existe encore ? Que son Mea Culpa n’est pas qu’un « Mais… ah… coule pas ! » ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu