Avertir le modérateur

03/12/2007

Poutine, Russie, élections législatives, Domenech, Euro 2008, tirage, Bayrou, Modem, Ségolène Royal, poste 1er Ministre : Vladimir, un Tsar… iviste ?

Si la victoire de Poutine avait réellement été obtenue de manière démocratique, contrairement à ce que sous-entend vilement l’ensemble des médias étrangers :

- On pourrait croire que l’équipe de France de football n’a pas hérité, pour le prochain Euro 2008, du « groupe de la mort » avec l’Italie, les Pays-Bas et la Roumanie, grâce à un tirage au sort effectué avec des boules anonymes chaudes et des boules anonymes froides. En outre, un règlement farfelu empêche les équipes des groupes A et B (dans lesquels se trouvent, comme par hasard, les organisateurs de l’Euro 2008 – Suisse et Autriche -, leur pays d’affinité linguistique – Allemagne) de rencontrer celles des groupe C et D (le groupe de la France, plus l’Espagne) avant la finale. Donc, soyons clair : la première demi-finale de l’Euro 2008 est connue, ce sera France-Italie. Dommage, cela aurait été une finale magnifique…

- François Bayrou pourrait devenir président du MoDem sans que les médias, de manière « très démocratique », ne nous rappellent systématiquement que ce parti n’a aucune existence politique (3 députés, 27 sénateurs)… alors qu’il compte déjà 40 000 adhérents et que son représentant à la dernière Présidentielle a rallié, en tant aujourd’hui le même discours qu’il y a 6 mois, 7 millions d’électeurs.

- La vidéo de l’otage Ingrid Betancourt ne sortirait pas opportunément plus d’un mois après qu’elle ait été tournée. Pourquoi avoir tardé à la diffuser ?

- Ségolène Royal pourrait affirmer « Ma plus belle histoire, c’est vous », avec une sincérité qui n’horripilerait pas les mêmes qui se plaignent en permanence de la langue de bois des politiques.

- On n’aurait pas des médias déprimés d’avoir trois personnalités (Sarkozy, Bayrou, Royal) qui ne dévient pas de leur route, six mois après la Présidentielle. Chacun de ces trois futurs prétendants à la Présidentielle 2012 défend leur ligne, leur choix de politique, avec courage. Que l’on soit d’accord ou pas avec eux, ils tracent trois voies possibles à la France. C’est avant tout cela la démocratie : accepter la confrontation avec les idées des autres, sans les renier systématiquement. Et en cela, la France est riche. Ne l’oublions pas.

 

12/09/2007

Vingt préfets et l'immigration, régimes spéciaux, Ben Laden et le terrorisme : Bayrou fait sa rentrée sur Canal+ ce soir

Alternative à Gauche comme à Droite, alternateur devenu moteur, alternance aux réseaux d’influence, François Bayrou apparaît toujours comme le seul homme politique français capable de dire « Halte ! ».

Halte à l’opposition fratricide entre gauche et droite, halte à l’incompatibilité chronique entre les intérêts des patrons et ceux des employés, et halte à tous ces affrontements par clivage aussi inutiles que surannés.

En avril dernier, nombre d’électeurs se sont essentiellement demandé s’il ne s’agissait pas d’une halte à l’activité économique, en raison de l’absence de soutien parmi les têtes d’affiche de gauche ou de droite, affirmant refuser de rejoindre Bayrou une fois élu à la tête de l’Etat.

D’où un effondrement soudain dans les intentions de vote en sa faveur. Et tout de même, près de 18% des voix au premier tour. Que ceux qui clament que ces chiffres n’ont plus la même valeur depuis le départ d’une vingtaine de députés de l’UDF pour former le Nouveau Centre médite ce fait concret : l’UDF-Modem pourra bénéficier d'un financement public (3,8 millions d’€), ce qui ne sera pas le cas du Nouveau Centre, qui n'a pas atteint aux législatives, le seuil des 50 candidats ayant obtenu 1% des voix dans au moins 50 circonscriptions.

Etre populaire, cela ne s'achète pas... Le MODEM passedéjà au haut débit, tandis que le Nouveau Centre est has been avant l'heure ?

Quant à la capacité de gouverner avec des personnalités politiques qui ne sont pas issus de sa formation d’origine, l’hypothèque a été levée, à mon sens pour toujours, par Nicolas Sarkozy.

La voie est désormais libre pour Bayrou en 2012. Il est devenu la touche « ALT » des claviers : celle de tous les raccourcis vers une vie politique simplifiée et claire pour tous les concitoyens.

Seule sa qualité d’homme sera prise en compte. Et tous ceux qui ont lu « Projet d’espoir », écrit par François Bayrou et publié au début de l’année, ne peuvent pas douter de la sincérité et de l’implication du chef du MODEM, qui a eu le courage de se lancer dans une (prétendue) traversée du désert…

François Bayrou effectue sa rentrée politique ce soir sur Canal+, dans l’émission de Michel Denisot. J’ai hâte de l’entendre sur tous les sujets : les vingt préfets convoqués pour "manquement à l'immigration", les régimes spéciaux des retraites et la méthode Sarkozy, Ben Laden et le terrorisme. Même si mon cœur battra toujours un tantinet plus à gauche qu’à droite… Et vous ?

22/08/2007

Manuel Valls, Montebourg, Fête de la Rose, Modem et Ségolène Royal… le député de l’Essonne annonce (enfin) l’ouverture à Droite du Parti Socialiste

Le Parti Socialiste possède encore des valeurs. De vraies valeurs. Humaines, j’entends.

Des valeurs inestimables comme Manuel Valls.

Le maire d’Evry, qui réalise un travail remarquable dans une ville confrontée aux problèmes classiques des banlieues chaudes, s’attaque (enfin) aux tabous de la Gauche, poursuivant le chemin courageusement entamé (sous les huées des « siens ») par Ségolène Royal.

Soutien à la droite sur des ACTIONS du gouvernement précises (moyens EFFECTIVEMENT consacrés à la justice, lutte contre la criminalité, etc.), discussions de fond avec le MODEM, fin de cycle pour certaines idées de gauches (comme par exemple… diaboliser les riches, à l’instar de François Hollande ?, la fin des courants à l’intérieur du Parti Socialiste… Manuel Valls prend une initiative aussi attendue qu’inévitable par les électeurs de Gauche.

Ce proche de Lionel Jospin reconnaît même à Ségolène Royal « un rôle prééminent à jouer (…), intimement lié à la rénovation des idées. » Il ajoute : « La campagne de Ségolène Royal a permis, parfois dans le désordre et l’absence de cohérence, d’avancer sur des questions comme le travail, l’ordre juste ou la nation. Faisons de cette période un véritable acquis. »

Proposer des idées pas forcément nouvelles, mais inédites au Pouvoir, ou mieux, inédites avec efficacité au Pouvoir… tel est à n’en point douter le défi imposé au Parti Socialiste. L’occasion sera belle, dès octobre prochain, de donner naissance au Siècle des Lumières Ecologiques avec le Grenelle de l’Environnement. D’autant que le programme en matière de développement durable de Ségolène Royal était le mieux noté de tous ceux des candidats par l’Alliance pour la Planète, juste derrière celui de Dominique Voynet.

Ce week-end, les députés Arnaud Montebourg, Manuel Valls, Gaëtan Gorce et Philippe Martin, qui se retrouveront à Frangy avec Aurélie Filippetti (une fille de mon pays !) et Sandrine Mazetier. Et si le débat sur l’environnement était lancé lors de la Fête de la Rose ?

Et vous, pensez-vous que la Gauche existe encore ? Que son Mea Culpa n’est pas qu’un « Mais… ah… coule pas ! » ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu