Avertir le modérateur

06/12/2007

Ségolène Royal en apesanteur, François Hollande en rogne, Sarkozy promet le Père Noël à Ingrid Betancourt, Bayrou refuse de jouer les coucous, 24 saison 6 : rien n’a changé…

Si le Père Noël existait et habitait à l’Elysée 364 jours sur 365 :

- Il serait logé aux frais des contribuables, aurait une fille cachée et un logement HLM de 175 m2 avec vue sur la Bois de Boulogne fourni par la Mairie de Neuilly.

- Ingrid Betancourt n’aurait pas eu à attendre les fêtes de Noël pour retrouver sa famille : elle aurait été libérée bien avant cette date très « marketing ».

- Le Père Noël ferait mieux de monétiser ses 364 RTT.

- François Bayrou aurait découvert une cheminée pleine de cadeaux (la Mairie de Pau, le poste de 1er Ministre, etc.) et aurait accepté de jouer les coucous dans le nid de l’UMP.

- Jean-Marie Cavada aurait échangé des photos de la fille cachée du Père Noël contre un poste de Ministre à mi-temps payé comme un plein temps.

- Ségolène Royal aurait commandé un programme présidentiel (pour son concubin de l’époque, François Hollande) et ne l’aurait jamais reçu. A cause des différents courants perturbant fortement l’entrée de sa cheminée…

- Jacques Chirac aurait essuyé une larme à sa mémoire en quittant le pouvoir en mai dernier. Il sait donc pertinemment que le Père Noël n’habitait pas l’Elysée durant son règne, et que si c’est désormais le cas, Monsieur Noël aurait été arrêté par les Renseignements Généraux, n’aurait pas été mis dans un charter en raison d’un patronyme bienheureusement francisé, et aurait été gardé « au frais » dans le bunker souterrain du Palais présidentiel (pour être ressorti en cas de chute de popularité du gouvernement).

- La série télévisée « 24 » ne s’arrêterait pas à la saison 6. Il existerait au moins vingt saisons de cette série TV… Comme la vie télévisée sera banale une fois que la saison 6 sera entièrement terminée. Vous verrez, les deux épisodes de ce soir, sur Canal+, promettent une surprise de taille, à laquelle peu de fans de « 24 » - pourtant affûtés pour vivre des rebondissements dans un scénario - s’attendent…

Et selon vous, si le Père Noël existait et habitait à l’Elysée 364 jours sur 365, que se passerait-il ?


28/11/2007

François Hollande, Fabius, Ségolène Royal, Delanoë et municipales 2008 : le Parti Socialiste n’a pas encore passé l’âme à gauche

 

Si François Hollande ne se sentait pas responsable des défaites du Parti Socialiste en 2002 et en 2007 :

- Il aurait changé. Cet homme politique est l’un des rares à ne jamais demander les questions d’avance avant une interview, ni à appeler pour un article défavorable afin d’engueuler l’auteur. Et cette information émane de source sûre : elle était écrite noir sur blanc un grand newsmagazine de droite, hors période électorale, c’est-à-dire hors saison du lancer de couteau dans le dos (dont la période de chasse va bientôt reprendre).

- Il ne regretterait pas d’avoir mieux su exploiter le potentiel de Laurent Fabius. L’ancien Premier Ministre l’a montré avec l’affaire de la TVA Sociale durant les élections législatives, son flair politique est redoutable. Il a un trouvé slogan qui ferait mouche : « Travailler mieux pour vivre mieux ». Pourquoi ne fait-il pas mouche ? Parce que, comme le dit le proverbe chinois : « Quand celui qu’il ne faut pas dit ce qu’il faut, on ne l’écoute pas. »

- Il ne serait pas porteur d’un virus ultra-dangereux, qui se transmet parfois à des kilomètres de distance et contre lequel même Jack Bauer (le héros de la sublimissime série télévisée « 24 », aussi appelée « œuvre d’art » par ceux qui aiment la vie) : la scoumoune

- Il ne préparerait pas les « munis si pâles » de 2008, en compagnie de ses (derniers) amis socialistes

- Il attendrait avec impatience le livre de Ségolène Royal, prévue début décembre. Sans s’attendre à être cité ne serait-ce qu’une fois, pour cause de rénovation absolue.

- Il tenterait de créer le duo imparable contre la Droite ultra-libéraliste : Royal et Delanoë, la femme et l’homosexuel, l’horreur absolue pour tous ceux qui aiment le pouvoir sans contestattion.

Et vous, quelle image avez-vous de François Hollande ?

 

23/10/2007

Ségolène Royal, mini-traité européen, François Hollande, Parti Socialiste, François Bayrou, régimes spéciaux et hibernation : l’imprévu est de retour

Si Ségolène Royal était réellement en hibernation

- On détiendrait enfin la preuve que François Hollande est bel et bien un loir.

- Et comme l’ancienne candidate à la Présidentielle garde une température plus élevée que la moyenne des gens de gauche, le parti Socialiste serait déjà mort.

- Tout le monde dirait que François Hollande a eu raison de la plaquer pour une journaliste il y a deux ans. Sans chercher à savoir si, pour éviter les « performances » de son compagnon au lit, Ségolène a été contrainte de trouver une excuse plus forte que « J’ai la migraine »…

- On n’aurait pas eu un été de chiottes. A quoi bon hiberner quand le grand froid est permanent ?

- Elle aurait été favorable à un ultra-mini-traité européen. Tout rétrécit par grand froid. Même les plus longues ambitions !

- Elle serait déjà en contact avec le MoDem. Entre marmottes, on se serre les coudes, non ?

- Elle ne s’avancerait pas sur la réforme des régimes spéciaux. Existe un régime plus spécial et privilégié que celui de l’hibernation ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu