Avertir le modérateur

10/10/2007

France-Angleterre, composition des équipes, TF1, rugby : la Une contre les mêlées joyeuses en ville !

Les écrans géants installés en ville sont interdits pour France-Angleterre. Sauf autorisation spéciale de TF1, uniquement délivrée à 43 sites dans les villes hôtes ou camps de base des équipes participantes. Et encore, cette exception bien française ne doit son existence qu’à la pression de l’IRB (l’organe suprême du rugby mondial).

La jungle birmane a coupé Internet pour effectuer sa répression dans la douceur de l’ombre. Pour la demi-finale de coupe du monde de rugby, au Pays des Droits de l’Homme et de la Ménagère de moins de 50 ans, TF1 n’adopterait-elle pas ainsi une attitude légèrement dictatoriale vis-à-vis de ces bons vivants que sont redevenus les Français depuis samedi dernier, 23 heures ?

TF1, serait-elle devenue la chaîne anti-joie ? Est-ce que le bonheur des mêlées joyeuses en centre-ville est contre-productif pour la publicité ?

Grâce à cette interdiction, la Une cherche à battre son record d’audience : 16,6 millions de téléspectateurs et les 65% de parts de marché atteints lors du quart de finale France-Nouvelle-Zélande. En effet, Médiamétrie ne comptabilise pas les téléspectateurs des écrans géants. En jeu : le coût des spots de publicité, qui a grimpé à 150 000 € (contre 120 000 €, initialement prévus) les trente secondes pour cette rencontre décisive.

En ce jour d'annonce de la composition du XV de France pour le choc de samedi, TF1 pourrait se concentrer sur notre bonheur collectif, plutôt que sur son petit besoin individuel. 

TF1 a déjà retransmis de manière tronquée cette Coupe du Monde, oubliant notamment le décisif Angleterre-Tonga, que les rugbymens Australiens auraient bien aimé regarder. TF1 s’est aussi immiscé dans l’intimité des Bleus, en s’en donnant à cœur joie… pour faire honte au valeureux XV de France après France-Argentine ; avant de se faire interdire, à juste titre, de vestiaires.

Alors, avec l’interdiction des écrans géants, jamais deux boulettes sans trois ?

08/10/2007

XV de France, Nouvelle-Zélande, Angleterre en demi-finale : vive les récidivistes en sport !

La récidive, en sport, est-elle répréhensible ? Après France-Ecosse, nous autres, chauvins, jugions que oui. Après la nouvelle victoire du XV de France sur les All Blacks samedi dernier, nous autres, supporters, pensons indubitablement qu’il faut accepter le risque de la récidive en sport.

Dans ces deux rencontres, tout a été affaire de minute. Une minute particulière. Celle où le match a basculé par deux fois, au même instant.

Pour les Bleus de Domenech, face à l’Ecosse, c’était la 65ème minute. Une minute de cauchemar, à l’aller, comme au retour. Une seule occasion de but pour les Ecossais, et un but. Nos voisins britanniques verront ainsi récompensées leur solidarité et leur discipline durant chacun des deux matchs.

Pour les Bleus de Laporte, face à la Nouvelle-Zélande, c’était la 45ème minute. Une minute de rêve, en 1999 comme samedi dernier. Le XV de France est à nouveau mené de deux essais transformés (ou presque). Jauzion et les siens reviennent au score. Et marqueront par la suite un essai à chacune de leurs occasions. En faisant preuve de solidarité et de discipline.

Résultat : samedi prochain, la France sera en fête pour rencontrer l’Angleterre en demi-finale de la Coupe du Monde, une équipe qu’elle vient de battre deux fois en matchs de préparation. Pour une nouvelle récidive ?

01/10/2007

XV de France, Cardiff, Nouvelle-Zélande : un quart contre les All Blacks, c’est un demi en apéritif à consommer sans modération !

C’est un rêve de môme sportif, comme arrêter un pénalty à la dernière minute. Marquer un but en or. Ou encore, devenir champion du monde sans violence (coup de boule compris).

Pour les Bleus, un rêve de môme est en effet devenu possible depuis les victoires du XV de France face à la Géorgie et de l’Argentine contre l’Irlande : éliminer les trois plus grandes équipes du moment dans des confrontations directes et conquérir le titre suprême, le premier en rugby, devant les siens.

Dès samedi prochain, à Cardiff, les Bleus seront confrontés aux All Blacks, une équipe en manque total de compétition. La Nouvelle-Zélande n’a même pas eu droit à affronter les meilleurs écossais, lesquels étaient réservés pour affronter l’Italie. Elle se présente en favorite, en bulldozer, face à une équipe de France qui a déjà tout perdu le 7 septembre dernier face à l’Argentine, qui est complètement décomplexée, débarrassée définitivement de ses mouchards (TF1 est interdit de vestiaires) et de l’ombre fossoyée de Guy Môquet, et dont plus personne n’attend vraiment qu’elle batte les néo-zélandais… comme en 1999.

Même Mignoni, comme il y a huit ans, s’est blessé pour l’occasion ;-) Il ne reste plus à Christophe Dominici qu’à suivre les trajectoires au pied, guidé du ciel, par son ange personnel… et d’aplatir dans l’en-but au moment opportun. Moment qui viendra.

En demi-finale, ce sera au tour soit de l’Australie, qui a gagné toutes les Coupes du Monde disputées en Europe (en 1991 et 1999), soit du tenant du titre, l’Angleterre. La France retrouverait alors sa Terre après avoir senti le vent du boulet et avoir repris ce dernier de volée. Elle serait galvanisée sur tous les ballons par un public fou de joie d’avoir cru pour rien (une fois de plus...) au couperet fatal.

Enfin, en finale, ce serait l’Afrique du Sud ou, pourquoi pas, les retrouvailles avec l’Argentine. Et là, si tout devient possible, l’impossible sera déjà derrière le XV de France en cas de qualification pour ce match du 20 octobre

Tout le monde promet aux Bleus un enterrement en première classe, les Blacks ayant le costume de rigueur pour l’occasion. Attention aux décomplexés récidivistes… aucune muraille ne leur fait peur !

Pour ma part, j’ai envie de croire aux rêves de mômes !

Et vous, quelle chance donnez-vous aux Français le 6 octobre prochain ?

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu