Avertir le modérateur

08/11/2007

Delanoë, Royal, Hollande, DSK, BHL, Besancenot : du caviar aux vendanges pour la Gauche

Si la Gauche existait encore en France :

- Bernard Henri-Lévy ne serait pas un leader charismatique pour les gens d’origine populaire (ceux du 7ème arrondissement de Paris, où se présente Rachida Dati). Et on confondrait volontiers, à l’heure de la mondialisation, BHL avec DHL.

- Il sortirait des livres pour défendre un programme de Gauche.

- Bertrand Delanoë ne prévoirait pas de lancer « Ram’lib » ; Ram’lib, c’est un service pour les femmes et hommes politiques de Gauche pour ramer en liberté dans toutes les villes, jusqu’aux Municipales 2008.

- François Hollande n’essaierait pas de piquer le monopole du cœur à Olivier Besancenot (en cherchant à créer une grande fédération de Gauche).

- Ségolène Royal ferait la Une de magazines non people.

- On parlerait, après des élections présidentielles jugées « imperdables », d’une occasion « caviar » lourdement vendangée par la Gauche. Et on demanderait ses recettes au duo lyonnais Benzema-Ben Arfa…

- Au Parti socialiste, le débat interne sur le traité européen aurait duré trois mois, pas trois heures.

- DSK n’aurait pas obtenu une augmentation de 380% pour son salaire (500 000 dollars par an)

- La priorité serait toujours à Droite.

Et selon vous, si la Gauche existait encore en France, que se passerait-il ?

07/11/2007

Sarkozy, Congrès, Washington, Bush : démons et merveilles

Si Nicolas Sarkozy voulait vraiment en venir aux poings avec une personne qui l’agresse verbalement…

- Il ne ferait pas la tournée des dictateurs (Russie, Maroc, Tchad, Lybie) sans broncher  sur les droits de l’homme.

- Il ne ferait pas mettre en garde à vue les bébés sans papiers.

- Il porterait un cœur en tatouage, avec écrit « Cécilia, pour la vie » (et une croix par-dessus)

- Il aurait mis un coup de boule à Ségolène Royal lors du débat télévisé de la dernière présidentielle.

- Il serait de gauche.

- Il préfèrerait passer deux heures avec Bush et deux jours avec les pêcheurs, plutôt que l’inverse.

- Il empêcherait, manu militari, l’exil à l’étranger de deux fortunes françaises par jour depuis son élection (puisque ses 15 milliards de cadeaux fiscaux n’ont pas endigué la fuite des français les plus riches…)

- Il crierait aujourd’hui, devant le Congrès américain réuni à Washington : « Vive les Etats-Unis libres ! ». Et serait immédiatement abattu par un tireur isolé appartenant au P.C.F et ancien amant déçu de Marie-Georges Buffet.

Et selon vous, que feraient Monsieur Sarkozy de ses petits poings musclés s’il avait réellement l’intention de s’en servir ?

06/11/2007

Sarkozy, Washington, Bush, visite Etats-Unis, pêcheurs, gasoil : quel est le meilleur côté de l’Atlantique ?

Si Nicolas Sarkozy était réellement indépendant des Américains :

- Il n’aimerait pas faire la guerre dès qu’il le peut, pour des prétextes futiles ; faire la guerre aux pêcheurs (pour un banal rattrapage sur la taxe prise par l’Etat sur le gasoil), aux agents de la SNCF et de la RATP, aux étudiants (qui commencent à bloquer les facs et à débloquer avec l’avenir qu’on leur propose), aux magistrats, aux fonctionnaires, etc. (merci de ne PLUS s’inscrire sur la liste : c’est complet ! – pour l’instant…-)

- Il se rendrait en Irak, monterait à la tribune (puis sur un escabeau) et crierait : « Vive l’Irak libre ! »

- Il ne parlerait pas de retrouvailles entre la France et les Etats-Unis mais d’« à-genoux-aïe » !

- Il aurait une pensée émue pour Hillary Clinton, qui sera la première femme élue au suffrage universel dans un grand pays occidental, tandis que nous, comme d’habitude on aurait l’air bête ; parce que lors de la dernière Présidentielle, les gens clairement aisés ont su une fois de plus convaincre les gens nettement moins aisés qu’il ne fallait surtout pas bousculer l’ordre des choses ; c’est-à-dire, choisir la lucidité d’une femme pour gouverner un pays où plus aucune catégorie sociale ou corporation n’a envie de dialoguer avec les autres gens…

- Il se rendrait au Québec, monterait à la tribune… et se ferait jeter par-dessus bord. Les Canadiens ne sont pas aussi formatés que les Américains : pour preuve, ils détiennent, en pourcentage, autant d’armes à feu que leurs voisins, mais commettent cent fois moins de crimes en proportion.

- La CIA n’aurait pas un dossier sur lui.

Et selon vous, que ferait Nicolas Sarkozy s’il n’était pas l’ami des Américains ?


 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu