Avertir le modérateur

15/11/2007

Tapie à l’UMP, Chirac et l’ADN, les syndicats en négociation, Dati mitraillé, grève SNCF et RATP, AG étudiantes dans les facultés : la France qui se lève tôt est en marche, à vélo, à pied ou dans les bouchons !

Si la France qui se lève tôt n’ouvrait pas en permanence des yeux mi-clos (de fatigue) sur la réalité du monde contemporain,  et se gardait un quart d’heure par jour pour rêver :

- Elle se réjouirait de l’entrée de Tapie à l’UMP, par la porte dérobée de l’équipe de Jean-Claude Gaudin à Marseille. En effet, grâce à ses bonnes grâces gracieuses envers le parti de Nicolas Sarkozy, Bernard Tapie récupérerait 145 millions d’euros (ou de francs, bah… on n’est plus à ça près !) de la part du Crédit Lyonnais, par la même facilité avec laquelle il a obtenu pour son fils une remise de paiement d’environ 90 000 € (cette fois-ci, c’est sûr, ce sont des euros) pour deux ans de loyer impayés dans un HLM de luxe (avec vue sur le Bois de Boulogne), selon l’infâme Canard Enchaîné. La France qui se lève tôt pourrait voir là le signe que quand on fait des efforts, on est toujours payé en retour. Même après avoir fait de la prison !

- Elle se demanderait, non sans pouffer dans ses mitaines gelées par une ballade à pied ou à vélo dans un froid glacial : Tiens, c’est drôle, pourquoi les syndicats et le gouvernement n’ont pas cherché à négocier AVANT la grève de la SNCF et la RATP, comme cela se fait entre gens de bonnes compagnies nationalisées ? N’y avait-il pas un meilleur moyen de promouvoir Velib’ ? Xavier Bertrand, ne pourrait-il pas « se faire un rail » de temps à autre, au lieu de se prendre continuellement au sérieux alors que tout le monde sait que c’est Jean-François Copé qui perdra la Présidentielle de 2017 (et non pas Xaxa !) ?

- Elle se rappellerait, de façon guillerette, le bon vieux temps où la grève étudiante, les AG qui ne servent à rien d’autre qu’à « faire bleu » (sans blanc, et avec un ch’ti peu de rouge qui pique), les slogans éternels (« Toi, toi, ta loi, Nous, nous, on n’en veut pas ! », « Devaquet, si tu savais, où ta loi on se la met… »)… toutes ces « conneries » d’un point de vue adulte, c’étaient eux qui les faisaient ! Et qui le faisaient avec ce sentiment aussi précieux qu’inutile  : la joie.

- Elle aimerait Jacques Chirac, avant même qu’il ne se prononce sur l’ADN et les lois Hortefeux. La France immobile, ça avait du bon, non, chers piétons et cyclistes ?

- Elle aurait voté Olivier Besancenot à 35,1% au premier tour de la dernière Présidentielle. Mieux vaut le Grand Soir une bonne fois pour toutes que de se lever tôt chaque matin, non ?

Commentaires

une HLM... ( malgré mes yeux mi-clos de fatigue après une journée de galère et un premier essai de Velib')

Écrit par : JLM | 15/11/2007

anéfé, ue HLM… 82 000/83 000€ c'est mon dernier prix. MAIS Tapie n'a pas dérobé une porte ! tu sors de tes gonds là…

sinon, dans cette bell journée, tu as oublié cette réjouisante nouvelle :
http://menilmontant.noosblog.fr/mon_weblog/2007/11/encore-une-taxe.html


"Misère, misère, c'est toujours sur les pauvres que tu t'abats obstinément…" (MC)

Écrit par : Fabien | 16/11/2007

cest vraiment la m... chez nous,et le fautif de tout ca, sarko 1er

Écrit par : bandor64 | 16/11/2007

Escrocs, corrompus et menteurs tous dehors sans possibilité de retour au monde des affaires et à la politique. Après on pourra commencer à discuter.
Que les étudiants, les cheminots, les avocats, les médecins et magistrats se révoltent est plus que compréhensible.

Écrit par : Ras le bol | 16/11/2007

Merci Fabien pour l'info (à lire de toute urgence !)... A quand un ticket modérateur pour avoir simplement le droit de résider en France en tant que citoyen français (10 € pour le premier jour, puis 1 € par jour supplémentaire...) ?

Écrit par : LINFONAUTE | 16/11/2007

Bien

tout d'abord je suis cadre dans le privé, j'ai 1h45 de RER par jour aller pour aller à mon job. Je travaille 40-45h par semaine.

Ma boite fait de plus en plus de profit, mais les objectifs sont de plus en plus haut. Resultat, depuis 5 ans, nos maigres avantages fondent comme neige au soleil. Salaire bloqués, mutuelle en régression, jours de congés familiaux, etc... Nous reculons.
Comme chacun le sait les gréves dans le privé sont ipossible (menaces, etc..).

Aujourd'hui oui je soutiens les cheminots. Pourquoi ? Il y a un mois, il y aeu une gréve carrée (1j.) qu'en a t'il été des négociations pendant ce temps. Qu'a fait le gouvernement ?
La CGT accepte des négociations par entreprise. Maintenant c'est sur qu'ils souhaitent négocier sur la pression. C'est normal. L'économie est un rapport de force, c'est un fait.

Tout le monde sait que le principe global des 40 ans est acté et accepté d'ailleurs par tous les syndicats (sauf sud).
Simplement, est t'il normal de ne pas reposer l'ensemble sur la table, de réexaminer métiers par métiers, les pénibilités et les dangers au travail. Pourquoi cumuler allongement de la durée de cotisation et décote ?
Cotiser davantage pour gagner moins. Travailler plus longtemps pour avoir moins pour des retraites calculée sur des salaires de 1500 - 1600 euros ?

Ils sont où les privilégiés franchement ? Faut arréter de déconner, le mec qui conduit son train toute la journée les WE, les jours fériés. Le mec d'astreinte, le mec agressé réguliérement.

Mince alors quand je prend le RER le nombre d'heures que je perds du fait des pannes parceque l'entreprise n'investit pas dans son matériel ou dans ses agents de maintenance est cumulativement plus important que les emmerdes que j'ai aujourd'hui ! La derniére grande gréve date de 1995 ! Soit il y a 12 ans ! Depuis j'ai rarement été réellement embété, les préavis m'ont permis de m'organiser.

Alors la réforme oui, mais dans le respect des gens qui vont avoir à la subir. C'est à dire dans le dialogue et le véritable examen des métiers de chacun. (age d'entrée, espérance de vie, pénibilité etc..). Voilà une réforme juste.

Ici on a une réforme idéologique. Donc on a une gréve idéologique. On récolte ce que l'on séme Mr Sarkosy !

Écrit par : prevalli | 16/11/2007

oui, il faut soutenir les derniers travailleurs qui peuvent encore s'exprimer sans trop de crainte, ils sont le dernier rempart contre les effets du libéralisme tryomphant - jusqu'à quand ?
Nous savons tous qu'après les régimes spéciaux tout les salariés vont prendre une claque - une grande claque - et un jour nous n'aurons plus de travailleurs capable de s'organiser pour résister.

Écrit par : lilou | 16/11/2007

@ prevalli

Je pense comme vous que le problème majeur est là : les entreprises qui font des profits ne les redistribue pas à ceux qui génèrent ces profits, c'està-dire les travailleurs. Avec un tel raisonnement, les entreprises ne doivent pas s'étonner que la colère gronde. Et qu'elle éclatera prochainement, faute d'avoir voulu rogner quelques centaines d'euros pour satisfaire des actionnaires... quelques centaines d'euros qui, investies dans les salaires, auraient sans nul doute augmenter la productivité et donc les profits générés par l'entreprise...

Écrit par : LINFONAUTE | 16/11/2007

A 15 jours de galère à cause des grèves et personnes ne s'expriment vraiment sur les années de galère que nous allons subir, bosser jusqu'à 65 ou 67 ans ! ( on nous l'imposera, les américains le font pourquoi pas nous ! ) Au même poste que des jeunes de 20 ans qui débuteront dans la même entreprise, avec des écarts d'age de plus de 40 ans. Et qui va se retrouver au placard entre les deux ?

Et que dire encore du privé et des sur profits générés sans aucun retour positif pour ses salariés, une société comme Total n'a jamais dans l'histoire généré autant de bénéfices et en contrepartie ? Des dégraissages annoncés et déjà mis en route, des postes supprimés et que dire de l'augmentation des prix que subissent ses clients que ce soit pour se déplacer ou se chauffer.

Travailler plus pour gagner plus, tout un programme économique dans une seule phrase. De l'illusionnisme car plus de la moitié des français ont voté à un discours démago des plus simpliste et médiocre ou je dirai plus, quelle escroquerie aux urnes !

Alors oui avec les fonctionnaires, les cheminots, les étudiants, les avocats car ils sont encore les derniers à se défendre et s'exprimer sous une des formes les plus démocratique qui soit et après ça...

Écrit par : loic | 21/11/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu