Avertir le modérateur

25/09/2007

Grève SNCF du 18 octobre, régimes spéciaux : syndicats et partis de gauche main dans la main… la ronde enfantine est repartie ?

Grève à tout crin, ça craint. Ce proverbe n’est pas homologué par l’Académie Française. Et pour cause : cette Coupole est pleine, bourrée à craquer de fonctionnaires. D’inutiles fonctionnaires ?

Avec l’annonce de la grève SNCF pour le 18 octobre prochain, la bataille du rail a repris. Mais est-ce bien un acte de Résistance ?

L’opposition systématique est une façon désespérante d’agir.

Nicolas Sarkozy tente de réformer la France. Il a raison : autant de richesses si peu partagées, c’est une incongruité qui ne doit plus perdurer.

C’est le devoir du Président de la République de parvenir à cet objectif. En respectant l’équité des chances. Aussi bien pour les victimes d’Alzheimer que les tenants de la Mémoire Collective. Aussi bien pour les bénéficiaires des Trente Glorieuses que pour les futurs légataires d’une Terre secouée par le réchauffement climatique. Aussi bien pour ceux qui raisonnent comme à l’âge de Pierre que pour ceux qui sentent déjà résonner en eux l’âge du Carbone. Aussi bien pour les propriétaires du dernier étage que pour les locataires de la rue.

C’est aussi Notre Devoir à tous d’y participer.

C’est pourquoi déclencher la grève avant même le début des négociations est néfaste pour le respect de l’équité des chances. Se donner systématiquement la main entre « gens de gauche » pour défiler contre les vraies audaces d’un gouvernement est digne d’une ronde enfantine.

Je ne parle pas d’« égalité » des chances, mais d’« équité »des chances.

Rien ne doit être attribué d’avance, sans condition. C’est la porte ouverte à toutes les faillites. Celle d’un gouvernement, comprise.

Toutes les règles de redistribution des richesses doivent être fondées sur  le principe du « gagnant-gagnant ». Chacun d’entre nous, aussi pauvre et faible soit-il, peut faire don de soi. Ou a fait don de soi. Ou pourra faire don se soi.

Nicolas Sarkozy a donc aussi droit à l’équité des chances. Il ne faut pas le sanctionner avant qu’il ne puisse agir.

Une grève est toujours une menace pour la démocratie si elle est utilisée à mauvais escient. Car cette arme des « pauvres », qui a permis l'acquisition de tant de droits sociaux, perdrait ainsi sa puissance. Et en dehors de la grève massive, de quels moyens dispose le peuple pour résister à de réels faux-pas d’un gouvernement ?

 

Commentaires

Bonjour,

>Nicolas Sarkozy a donc aussi droit à l’équité des chances. Il ne faut pas le sanctionner avant qu’il ne puisse agir.

Le paquet fiscal donnant 15 M d'euros à une "cible" de privilégiés est un acte réel qui n'a pas produit l'effet escompté. La France est toujours et plus que jamais en faillite dixit son collaborateur le plus proche.

Cordialement.

Écrit par : serger | 25/09/2007

@ serger

Je n'approuve pas l'idée d'accorder 15 milliards d'euros à la population la plus privilégiée. Mais absolument pas. On peut en effet se poser la question de savoir si le chef du gouvernement peut oser parler de "faillite" après avoir débloqué un tel montant...

Toutefois, il est encore bien trop tôt pour estimer si cet acte a "produit l'effet escompté".
Condamner le Président de la République au moindre de ses faits et gestes, c'est se fatiguer à l'excès, car cet homme politique bouge beaucoup...

Écrit par : LINFONAUTE | 25/09/2007

Oui, que l'on soit d'accord ou non avec un homme ou un gouvernement, la moindre des choses et d'attendre 2 ans avant de voir si oui ou non, la politique menée porte ses fruits! Crier au loup au bout de 6 mois ou avant même la mise en place d'une réforme sans même en connaître l'exacte substance, c'est vraiment puéril...

Écrit par : Victorino | 25/09/2007

"Autant de richesses si peu partagées, c’est une incongruité qui ne doit plus perdurer"

Compter sur Sarko pour remédier à cet état de fait, c'est de la naïveté !

Et votre raisonnement sur la grève montre que vous jugez, comme la plupart des Français, sans connaître ne serait-ce qu'à peu pèrs correctement les tenants et les aboutissants.

Écrit par : Johnny | 25/09/2007

Dire que Sarkozy a fait "un cadeau de 15 milliards aux plus privilégiés" est au mieux une ânerie, au pire une désinformation. Heures supplémentaires, déduction des intérêts d'emprunt pour l'acquisition d'une résidence principale, suppression des droits de succession pour l'époux survivant, suppression de ces mêmes droits, dans certaines limites pour les héritiers directs. Cà en fait du monde tout celà. Quarante ou cinquante millions de privilégiés en France, c'est formidable, de quoi se plaint-on?

Écrit par : Démos | 25/09/2007

-Même avec les plafonds de réduction d'impôt, plus on est fortuné plus on peut emprunter et plus on profitera de cette déduction.

- Les heures supplémentaires ne supporteront pas de charges sociales, c'est ça en moins pour le trou de la sécu, et notamment le salaire différé que constitue une retraite (cotisation vieillesse), mais ça en plus pour les entreprises, et à travers elles les actionnaires, puisque ce sont les entreprises qui en acquittent encore (pour combien de temps?) la plus grande partie. Qui a le plus besoin de la Sécu? Lagardère et Bolloré?

- 90% des transmissions entre époux et 80% de celles en ligne directe n'étaient déjà pas imposées, que ce soit par succession, donation entre vifs ou assurances-vie - "Rapport sur le projet de loi de finances 2005", tome 2, Assemblée nationale, octobre 2004. Qui va profiter alors de ces nouvelles mesures?

Sarkozy fait des cadeaux aux riches, ça crève les yeux; sauf évidemment pour ceux qui sont déjà aveugles.

Quant à la question - toute rhétorique, manifestement - "d'inutiles fonctionnaires", la plupart d'entre eux seraient fondés à vous demander de préciser en quoi vous êtes plus utile qu'eux.
Mais c'est une mauvaise question bien sûr, un fonctionnaire est par définition inutile. Quand vous aurez oublié jusqu'au souvenir de l'inspection du travail, des hôpitaux publics, de l'école et l'université quasiment gratuites, des trains qui ne déraillent pas et j'en passe et des meilleures, vous verrez, vous vivrez dans le meilleur des mondes. Les marchands de tout poil feront votre bonheur, n'en doutez pas.

Bien à vous,

Écrit par : schmuck | 25/09/2007

Ok parlons des fonctionnaires...

Les hôpitaux ont le droit à la grève ? Il ne me semble pas... Au mieux, un brassard signalant leur mécontentement (et encore en fonction du poste... On ne peut se promener au bloc opératoire avec un brassard).
Les trains ne déraillent pas... OK mais la conception des trains est-elle assurée par les gens de la SNCF? La recherche publique est-elle plus efficace que la recherche privée?
Juste résumer la discution à "les fonctionnaires ne servent à rien" ou "sans les fonctionnaires rien ne tournerait rond" ne montre que le manque d'ouverture d'esprit des deux parties.

Le droit de grève est en danger mais s'il l'est, ce n'est pas du fait du projet de loi mais plutôt des abus qui en ont été faits. Les syndicats pourraient aussi ouvrir les yeux sur ce que pensent (malheureusement tout bas) la majorité. Je me demande quelle serait la réaction des grèvistes s'il était organisé une consultation des Français sur leur approbation de la grève...

La discution avait démarré sur une analyse de l'utilisation du droit de grève. Le droit de grève a perdu ses lettres de noblesse et n'est plus actuellement qu'un outil au service de quelques personnages soit disant représentatifs de la population ( environ 9% de la population active non?). Malheureusement ces beaux syndicats ont perdu de leur superbe mais surtout ils sont désormais minés par des opportunistes qui voyent dans le syndicalisme une possibilité d'avoir des avantages natures ou du temps à consacrer à leur activité... Dommage car dans certains pays où les syndicats sont réellement représentatifs, les choses se passent mieux...

Écrit par : Olivier | 26/09/2007

On ne peut pas enlever à Sarkozy son envie de faire evoluer les choses et changer les mentalites médievales de notres pays. On va tous faire des sacrifices , il n est pas normal que les conduscteurs SNCF dirigés par la sacro sainte CGT touchent encore la prime Charbon en 2007, y aurait il des TGV à vapeur ?
Depuis des années nous aurions du nous asseoir autour de la table et essayer de changer les choses mais personne n avait la ténacité , le courage pour le faire . Si il y a un déficit des comptes publiques pourquoi tant de directeur de société comme le Trésor publique, Hopitaux, SNCF, EDF ont des voitures de fonction , des appart payés par les contribuables , avec des salaires de 3 ou 4000 euros ou plus , je pense qu on peut se payer une voiture.
Egalité pour tous !

Écrit par : francois | 26/09/2007

Pourquoi faut-il que les grévistes s'en prennent toujours aux autres et le plus souvent à ceux qui n'ont pas le pouvoir de changer les choses ? Les grévistes de la faim sont beaucoup plus crédibles. Quel impact si 50% du personnel de la SNCF se mettait en grève de la faim ? Les autres assurant le service minimum. Mais là plus de pouvoir. Encore que !!!

Écrit par : PapyWB | 26/09/2007

http://www.hoaxbuster.com/hoaxliste/hoax.php?idArticle=45794

Primes diverses
Faux : la prime de charbon a été supprimée depuis longtemps. Les autres primes sont, soit celles que l'on retrouve dans la plupart des grandes entreprises, soit inventées de toutes pièces.

Vivement le bol de riz kon sois egalitaire avec les chinois

Écrit par : mam_du_44 | 26/09/2007

bonjour,
si effectivement il faut faire quelque chose pour sortir de cette crise (on peut aussi se demander pourquoi avoir attendu jusqu a ce jour) il me semble que les manieres de faire ne sont pas bonnes : ne pas accepter qu il y ait de discussions avec les representants syndicaux en leur imposant un calendrier et ne pas tenir compte de l avis des specialistes des differents metiers touches . Pour ne parler des regimes speciaux on nous martele que la SNCF ci, la SNCF ca, (des fois l education) mais il y a plus d une centaine de metier avec des regimes speciaux donc attention .... de plus il est trop facile de faire toujours faire faire des economies sur le dos des citoyens de classe moyenne car celle ci commence serieusement a s epuiser
cordialement

Écrit par : herve | 26/09/2007

Raisonnement basique. Qui sait qu'un cheminot entrant hors prime (je parle de vraies primes, pas les fictives comme celle du charbon) touche en dessous du smic ? Personne...

Est-ce équitable de retirer le fruits de luttes sociaux ? Non.

A votre avis qui va payer les pensions des retraités cheminots passés aux régimes sécu ? La sécu...

5% des retards sont du à des grèves, le reste à des problèmes techniques. Pour pallier à ses problèmes techniques (vétusté des machines, des appareils de voie, signaux etc...) la solution serait de virer du personnel qui en assure l'entretien ? De laisser 50 entreprises privées s'en occuper et se retrouver avec le système désastreux anglais ?

Je me demande si les mêmes seront heureux lorsque dans 2 ans, notre président s'attaqueront au régime générale avec augmentation des cotisations et du temps de travail pour la même retraite actuellement.

Vive le progrès social !

Écrit par : Rachid | 26/09/2007

@ Johnny, Victorino
La naïveté est mon défaut préféré.

@Démos
Votre vision du privilège mérite que je vous conseille un opticien en idées (travaillant sur le regard que l'on porte sur la réalité).

@schmuck
"D'inutiles fonctionnaires ?" est une boutade visant exclusivement l'Académie Française, un tantinet provocatrice.
Comment pourrais-je négliger ne serait-ce que le formidable travail des hôpitaux publics, après la lecture de "Histoires d'urgence" de Patrick Pelloux ?

@ Olivier
Merci d'avoir compris le sens de mon billet, qui est bien de supprimer la grève à tout crin pour redonner tout son sens au droit de grève !

@ francois
Même si je ne suis pas totalement d'accord avec tous vos propos, je partage votre opinion sur une certaine "mentalité médiévale" dans notre pays. Une mentalité qui vaut aussi pour certains patrons, qui considèrent leurs employés comme des serfs.

@PapyWB
"Pourquoi faut-il que les grévistes s'en prennent toujours aux autres et le plus souvent à ceux qui n'ont pas le pouvoir de changer les choses ?" : ce serait, en effet, amusant que les grévistes, durant cette journée, se monopolisent pour empêcher les hommes du gouvernement de se déplacer.

@ herve
Personnellement, j'aurai compris la Grève après que les syndicats aient accepté le calendrier de Sarkozy et que leurs propositions ne soient pas acceptées par le Président de la République.

@ Rachid
Tout le monde doit fournir des efforts. J'y suis personnellement prêt. Mais ce ne sont pas QUE les plus pauvres, ou les classes moyennes, qui doivent supporter cet effort. Les plus riches aussi... et on en revient aux 15 milliards d'euros de cadeaux fiscaux !

Écrit par : LINFONAUTE | 27/09/2007

Joli copié/collé du discours dominant. Ca rentre tout seul quand il n'y a pas grand-chose.

Faut oser se l'approprier de la sorte avec grandiloquence.

L'infonaute ? Propagandiste oui. Je sais bien que ça te dépasse, mais je l'exprime des fois que tu pouvais en prendre conscience.

Sarkonaute, c'est mieux.

Dsl mais ça me gonfle. Bon après-midi !

Écrit par : SUPER | 27/09/2007

@ SUPER

L'Infonaute, Sarkonaute ? Parce que ce blog s'élève contre la grève à tout crin ?
Le discours dominant, c'est justement : tout noir d'un côté, tout est blanc de l'autre. Ce discours n'a pas droit de cité ici. Au risque de paraître bien gris...

Écrit par : LINFONAUTE | 27/09/2007

Si tu étais bien informé, tu saurais que les syndicats (et pas seulement de la SNCF) ne se mobilisent pas seulement contre les régimes spéciaux en ce 18 octobre.

Copié/collé. CQFD.

Et puis sur les régimes spéciaux, le PS est plutôt main dans la main avec Sarkozy.

Toujours dsl.

Écrit par : SUPER | 27/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu