Avertir le modérateur

17/09/2007

Delanoe et Jospin : le pilote et le frein à main. Quand Yoyo assassine Ségolène Royal dans L’impasse…

Jospin, une « taupe » trotskyste ou bonapartiste ? L’Histoire refusera éternellement de trancher, ayant affaire à un carpaccio d’homme politique, un être qui se croit si fin qu’on voit à travers

En s’affichant avec Delanoe, le loser de gauche désire-t-il vraiment mener à bien la mission qu’on lui a confiée jadis : détruire le Parti Socialiste ? Sa nouvelle mission : plomber l'un des brillants espoirs de victoire en 2012 du PS, un militant de base parti du fond de la salle et qui s'est imposé face aux manoeuvres de son propre parti (Jack Lang, parachuté pour la mairie de Paris en 2001).

Imaginez : le boudeur le plus célèbre de France (il n’a pas été aux Universités d’été du PS parce qu’il n’avait pas été invité à s’exprimer…) a cru, un moment, qu’il pouvait affronter, dans une course aussi convoitée que la Présidentielle, un homme « vieilli, fatigué, usé » (Jacques Chirac)… quelle prétention !

Jospin est sorti de sa retraite pour proclamer Bertrand Delanoe comme le « meilleur d’entre nous » : on ne saurait mieux planter une aiguille à tricoter dans une poupée vaudou !

Après son retour manqué l’an dernier, Yoyo en profite aussi pour assassiner Ségolène Royal dans un livre à paraître le 24 septembre, « L’impasse ».

Assassiner, parce que son complot ourdi lors de la dernière Présidentielle avait seulement roué de coups la candidate choisie par les militants socialistes. Par le peuple. Enfin, vous savez, ces « gens qui décident sans rien savoir »…

Jospin dans le texte, cela donne cette misère philosophique : Ségo était « une illusion », la « candidate qui était la moins capable de gagner », « non pas parce qu'elle était une femme, mais parce que j'avais pu me faire une idée assez exacte de ses qualités, notoires, et de ses insuffisances, réelles ».

Et ma préférée : Ségolène Royal aurait notamment commis l’erreur, d'être « enfermée dans un face-à-face narcissique avec l’opinion ». En clair, les politiciens qui écoutent les gens ne sont pas faits pour gouverner.

Lionel, où que tu sois, sache que bien des gens de gauche te méprisent cordialement. Non parce que tu es l’homme du passif, mais parce que nous avons pu nous faire une idée assez exacte de tes qualités, réelles, et de tes insuffisances, notoires.

Et vous, ne pensez-vous pas qu’il faudrait, comme pour Napoléon, exiler Lionel Jospin sur une île plus lointaine que l’île de Ré, au beau milieu de l’Océan Antarctique ?

Commentaires

Bravo ! Oui !
Je suis bien d'accord. On ne peut tout lâché quand le bâteau coule puis revenir en toute impunité avec tant de mesquinerie.

Moi je vote POUR l'exil de YOYO en Antarctique !!

Écrit par : zaza | 17/09/2007

La vérité qui dérange la chouchou des médias.

Écrit par : ryan | 17/09/2007

Et pourtant Jospin dit vrai que cela vous plaise ou pas.
Notre amie Ségolène ne sera jamais Présidente de la République, elle n'a pas le niveau.
C'est dommage car c'est probablement une personne respectable mais elle doit relire Chateaubriand qui a écrit "l'ambition dont on n'a le talent est un crime".

Écrit par : lucas | 17/09/2007

Encore plus constipé que son pote Allègre! Monsieur fait son gros KK nerveux sur une candidate qui le dépasse très largement en valeur: humaine et intellectuelle.

Encore quelques exocets comme cela et le PS pourra se rasembler dans une cabine téléphonique.

Bayrou peut se préparer pour 2012. Il sera certainement élu.

Écrit par : Alexa | 17/09/2007

Il dit peut être vrai mais pour moi il n'a plus aucune légitimité au PS, il a été le capitaine qui quitte le navire et n'avait au temps de sa campagne pas plus de qualités réelles ou notoires que Ségolène aujourd'hui. C'est sans aucun doute un homme intelligent, ce qu'on appelle un intellectuel mais il a été lâche, boudeur, mesquin, etc. Bref je fais partie de ceux qui pensent qu'il serait mieux qu'il reste sur son île et que le renouveau arrive par la nouvelle génération avec des leaders encore inconnus aujourd'hui.

Écrit par : zaza | 17/09/2007

Malheureusement Jospin n'est pas bien loin de la vérité, il y va peut-être un peu fort mais il a raison. Quand on a vu l'attitude de Ségolène après les présidentielles et son attitude après les législatives on se demande si elle avait compris qu'elle avait perdu les présidentielles. Elle a voulu jouer solo, elle récolte donc ce qu'elle a semé. Maintenant un certain nombre de quadras pensent qu'ils faut jeter aux orties ceux qui ont fait ce qu'ils sont aujourd'hui et ceux la se trompent. C'est quand même grâce à ce vieux renard de Fabius qu'on n'a pas pris la pâtée aux législatives.
Jospin a eu un seul tord, c'est de retirer après les présidentielles. Mais personne ne l'accuser d'incompétence.

Écrit par : Archi | 17/09/2007

Le PS est un conglomérat des courants pseudo sociaux , un hachi fait avec des restes de repenti de droite et gauche !
Jospin fait parti de la secte comme les autres , il fallait être courageux pour avouer son opposition à Sego 3 mois après les élections ! La derniere fois qu'il a eu du courage , il est parti en 2002.
Bref , n'importe qui pouvait remporter les elections contre Sarko sauf elle !
Voila le programme de la candidate Royal : utiliser des solutions qui marchent , s'énerver et dire que Sarko est vilain !
J'ai entendu dire des militants " on vote pour elle car c'est la seule chance d'avoir une femme présidente !" Idéologie militante est fait de symbole et non d'acte !
Je suis stupéfait qu'on ne retienne que les propos de Sarko et jamais les actes de Ségo ! Exemple , on l'a comdamné aux prudhommes pour une femme de gauche , c'est un comble !!! Pourquoi faire une selection des idées à retenir . La gauche se rassemble en ce moment contre Sarko , rassemblez-vous pour une fois autour de vrai idées !

Écrit par : le | 17/09/2007

Bravo, oui, bien dit !

On ne peut, en effet, assumer pleinement sa défaite et se rétirer dignement d'une vie politique qui n'a plus sa place dans une France résolument ancrée à droite (rappel après 12 ans, ON a signé pour 5 ans de plus, encore plus à droite) et avoir un regard objectif et réaliste sur les Hommes politique et leurs discours.
Ségolène Royale est en effet, et je pense qu'il faudrait être aveugle pour ne pas le voir, un concentré de mauvaises communications. Par son incapacité à communiquer, dialoguer, apporter des idées, exploiter celles qu'on (le peuple Français comme ses malheureux collaborateurs) lui donne, montrer une image un tant soit peu nouvelle ou forte, montrer des capacités à gouverner, diriger ou prendre des décisions, et enfin son incapacité chronique à ne pas faire d'erreurs, elle incarne bel est bien le parfait Tartuffe, incapable d'accéder au pouvoir.
Je suis donc tout à fait d'accord avec Lionel Jospin : Ségolène Royal ne pouvait pas gagner. De plus le soutien d'une gauche incapable de s'accorder et s'unir qu'elle n'a pas reçu ne pouvait évidement ne lui être que fatal !
J'admire le travail de Nicolas Sarkozy, capable d'ouverture vers la gauche. Pour une fois qu'un politicien est capable de reconnaître qu'il y a aussi des talents de l'autre côté, sur l'autre rive, moi j'applaudis.
J'admire également Lionel Jospin pour avoir eu la sagesse de partir quand le peuple ne voulait plus de lui. On a applaudit un certain Général De Gaulles pour avoir fait la même chose 33 ans plus tôt, on vient décrier Lionel Jospin. C'est moche et petit.

Enfin, je rêve d'une gauche, justement un peu moins gauche, qui serait capable de proposer quelque chose de nouveau, un changement, non pas souhaitable mais nécessaire à la France et au français.

Écrit par : Pouce | 17/09/2007

je partage totalement l'avis de tractback. ce vieil aigri de jospin tient vraiment à couler tout à fait le parti socialiste. Sego fera une très bonne présidente, entourée d'une équipe de jeunes compétents mais pas de ces ringards jaloux qui ont tout fait pour la descendre. jospin disait :"moi je travaille", Sarko travaille aussi mais lui au moins cela se voit !

Écrit par : grand | 17/09/2007

Aux Kerguelen avec les pinguoins!!

Écrit par : JeandelaXR | 17/09/2007

@ Archi
C'est bien le problème : la compétence de Jospin. Elle est avérée. C'est d'autant plus pénible d'observer ses constipations, dont il ne semble savoir se libérer qu'à coups de... diarrhée ! En politique, "avoir de l'estomac", ce n'est pas donné à tout le monde !
Quant à Ségolène, elle n'a pas joué SOLO : elle a joué ISOLEE !

@ le
Royal n'est pas dans l'opposition systématique à Sarkozy. Comme Delanoe. D'où leur succès actuel.

@ Zaza
Comme vous, je pense que l'intelligence ne se peut se marier en aucune façon avec la mesquinerie ou la lâcheté.
Jospin, comme DSK, est tête de liste... noire pour de nombreux gens de gauche.
Delanoe a soutenu sans état d'âme Ségolène Royal : c'est l'une des raisons, rarement évoquées, de son actuelle popularité à gauche.

@ pouce
De Gaulle s'est retiré avant la défaite électorale en 1946, et est revenu au Pouvoir sur un Coup d'Etat (l'opération Resurrection). Il n'a pourtant jamais insulté le verdict des électeurs... Contrairement à Yoyo, qui n'a jamais reconnu le vote des militants socialistes.

@grand
C'est vrai au fait : à quoi travaille Jospin ? A-t-il choisi de se lancer dans le métier inédit de critiques... de spectacles politiques ?

@ Alexa
Je ne suis pas fan de Claude Allègre ; mais je le trouve excessivement plus cohérent que son mentor, Lionel...
Votre analyse est juste : ces exocets profitent à Bayrou.
La valeur humaine n'a décidément pas de prix...

@ Ryan et Lucas
Pas une once d'auto-critique. Vous êtes nés pour voter Jospin ad vitam aeternam.

@JeandelaXR
Les pingouins, ne sont-ils pas une espèce menacée ? Attention à ce que vous dîtes ;-)

Écrit par : LINFONAUTE | 17/09/2007

Autant je trouve le portrait sur JOSPIN assez fin, autant je ne suis pas d'accord sur celui dressé de DELANOE.
Sans être socialiste, je pense que son bilan sur la gestion de la ville de Paris est meilleur que celui qui faisait voter les morts (tonton TIBERI) où celui de CHIRAC, le roi des emplois à têtes multiples.

Écrit par : Ratou49 | 17/09/2007

Facile de tirer sur les autres quand on n'a pa été foutu de comprendre pourquoi on a plombé son propre parti en 2002 !

Sego a échoué, mais Jospin n'aurait certainement pas été le candidat à choisir !!!
(quand on s'est vanté pendant sa campagne d'avoir "un projet qui n'était pas socialiste"

Écrit par : PIETTRE | 17/09/2007

@ PIETTRE
Merci du rappel historique, j'avais oublié cette bourde : "mon projet n'est pas socialiste" ;-)

@ Ratou49

Votre post m'a fait prendre conscience d'une virgule mal placée en début de texte. Ce qui donne maintenant :
En s’affichant avec Delanoe, le loser de gauche désire-t-il vraiment mener à bien la mission qu’on lui a confiée jadis : détruire le Parti Socialiste ? En plombant l'un de ses brillants espoirs, lui aussi militant de base parti du fond de la salle et qui s'est imposé face aux manoeuvres de son propre parti (Jack Lang, parachuté pour la mairie de Paris en 2001) : Bertrand, l'indicateur d'une voie courageuse à suivre.
Je pense avoir souvent défendu Delanoe sur ce blog, pour éviter toute confusion avec le loser de gauche :
http://linfonaute.20minutes-blogs.fr/archive/2007/09/14/delanoe-et-velib-%C3%A0-chicago-ou-comment-%C3%A9viter-que-le-grenelle.html

Écrit par : LINFONAUTE | 17/09/2007

20 minutes c'est pas un journal politique favorable à cette droite sarkosyste ringarde et incompétante mais dominante? droite qui brade ce pays entre riche amis et qui eux confondent dans une propagande que les imbéciles aiment reprendre, les acquis sociaux et privilèges de riche ?

Écrit par : djinette | 17/09/2007

Mais que fait-il ce fossile à essayer de foutre la merde au PS, il n'a pas assez laché sa diarhée sur tout ce qui n'est pas lui comme le croco sarco.

Il est mort et bien mort et n'a plus aucun avenir en politique, alors petit, couché et sans bruit.

Écrit par : Libertin | 17/09/2007

Cet acharnement des éléphants montre bien leur nervosité et leur incompétence à appréhender la nouveauté politique.
J'en connais qui doivent bien rire, moi j'aurais plutôt envie d'en pleurer.

Écrit par : Frédéric CROCHET (FredHook) | 17/09/2007

Je préfère les qualités, réelles, et les insuffisances notoires de Jospin à celles de Royal.
Une des différences entre ces 2 élections perdues, est qu'en 2002, un "vote d'idée" etait censé être autorisé au premier tour, (comme d'habitude), et que Jospin faisait l'unanimité à gauche, plaisait même a une frange qui vote traditionnellement à droite; un coup du sort (que certains auraient sans doutes du prévoir !) a privé le PS du second tour.
Cette année, candidature socialiste unique (et contestable sur le plan de l'espérance de victoire) au premier tour, et qu'on veuille l'accepter ou non, une bonne partie des gens de gauche a du plus ou moins se forcer à voter Royal, une autre partie n'a pas fait l'effort. Pour des gens de droite, je doute que la question se soit même posée. Ca a donné les chiffres que l'on sait.
Que Royal ne serait pas élue était quelque chose que l'on pouvait anticiper, bien plus que l'accession de Le pen au 2ème tour en 2002.
Je m'étais fait la réflexion personelle, bien avant les primaires que la droite était en train de se choisir son aversaire, je me rapelle notament un Copé à la télé (en gros) : Fabius : "ringard, Lang : has been. Royal ? Aaaah, voila un véritable adversaire". Pas un mot sur DSK, qui devait bien leur foutre la trouille.
Heureusement, on a pu compter jeunesse socialiste pour se chargerde l'éliminer de la course. A se demander si la brusque augmentation du nombre de militants n'est pas le fait de l'ennemi 8>.

Écrit par : smith | 18/09/2007

@celui qui m'a parlé

"Contrairement à Yoyo, qui n'a jamais reconnu le vote des militants socialistes." Ne pas reonnaître le vote des militants, ne pas marcher tête baissée, ne pas approuver une idée seulement parce qu'elle est approuvée par la majorité, cela ne veut pas dire l'insulter, mais avoir des convictions et les soutenirs, MEME seul contre tous. Ce n'est pas parce que ce n'est pas une mouton que Lionel Jospin n'en est pas moins respectable !

Écrit par : pouce | 18/09/2007

@ Pouce

Il ne faut pas adhérer à un parti, si l'on ne respecte pas le vote de ses militants. Et encore moins vouloir le diriger.
Quand à Jospin, il ne marche pas tête baissée : il FONCE tête baissée !
Lionel Jospin était respectable jusqu'au 21 avril 2002, 19 heures. Depuis ce moment-là, son intelligence humaine n'a plus donné de nouvelles... Elle a été avalée par son ego.
Ah, si tous les hommes ne pouvaient pas naître si "ego" dans l'âme...

Écrit par : LINFONAUTE | 18/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu