Avertir le modérateur

10/09/2007

XV de France, Bernard Laporte : après la défaite contre l’Argentine, faut-il laisser TF1 perturber la préparation des Bleus ?

Bernard Laporte ? Un milliardaire qui entre dans un vestiaire soumis aux exigences exhibitionnistes de TF1. Un sélectionneur, dont on connaît les coups de gueule et dont la modestie ne transparaît pas. Un futur secrétaire d’Etat, qui connaît une pression inédite pour un sélectionneur : le Président de la République, comme indiqué dans le dernier Canard Enchaîné, compte sur cette Coupe du Monde de Rugby pour redonner le moral aux Français.

Après les débuts « en fanfare » du XV de France, pour le moral, comme pour la morale, c’est raté.

Personne n’avait prévu cette défaite face à l’Argentine (12-17). Pas même les agences de communication. Durant tout le weekend, l’incessant défilé de publicités centrées sur le rugby a conféré une étrange résonnance de « loser » à toutes ces grandes marques qui ont misé sur une victoire facile des Bleus face à un outsider-bête noire des tricolores, et qui ont appris à leurs dépens le fabuleux esprit de ce sport collectif qu’ils ont tant voulu magnifier dans leurs spots télévisés…

A l’évidence, les rugbymen français ont marqué le coup.

Devant tout le monde. Sans pudeur. Les caméras de TF1 n’en ont rien manqué.

Pas même le flop du Président de la République, Nicolas Sarkozy, quand il affirme dans le vestiaire français, juste après le match contre les Argentins : « Moi aussi, j’ai connu des défaites ! »

Un silence de mort lui a répondu. L’extrême besoin de tranquillité de la part de joueurs, sans doute.

Tout téléspectateur aime assister à ces moments d’intimité des grands champions. Mais au vu de la performance des Bleus, vendredi dernier, on est en droit de se demander si la présence quasi-permanente de TF1 (compte tenu des moments diffusés, dont la Une semble s’être délectée) ne leur a pas mis les quelques degrés de pression supplémentaire qui a fait exploser la soupape.

Vendredi, les Bleus étaient comme tétanisés. Certes, les grands champions sont toujours ceux qui savent se dégager de la pression… pour la mettre sur leurs adversaires, au niveau technique.

 Mais une question se pose : pour la suite de la Coupe du Monde (qui est loin d’être terminée pour l’équipe de France), faut-il continuer à les traquer en permanence avec des caméras ?

L’expérience réussie de cette caméra discrète, lors de la Coupe du Monde de football en 1998 (« Les yeux dans les Bleus »), est restée comme un moment d’anthologie de la télévision. Mais n’a-t-elle pas tourné la tête aux producteurs du petit écran ?

L’autre chose qui intrigue, c’est l’attitude de Bernard Laporte.

Ne revenons pas sur son futur poste dans le gouvernement : c’était à mon avis une erreur de l’annoncer si tôt. C’était assurément mettre une pression supplémentaire, terrible et inutile sur les épaules des joueurs. Ce type de promotion annoncée est seulement bon pour le business.

En cause : l’« esprit » de Bernard Laporte durant cette Coupe du Monde. Il transpire de ses gestes une redoutable « obligation de résultat ». Sa réussite en tant qu’entrepreneur (avec des revenus autour de 700 000 €) est-elle compatible avec l’esprit du sport, qui éprouve le mental de tout sportif jusqu’à ses tréfonds et se doit de défier les lois de l’aléatoire ?

Domenech a compris depuis longtemps qu’il entrait toujours dans un vestiaire de milliardaires, de gars choyés par l’existence qui pouvaient en plus se targuer d’être des sportifs éprouvés, puisque certains d’entre eux sont déjà champions du monde et/ou d’Europe. Il a une approche de son métier fondée sur la performance sportive, sur la relation établie avec ses gars, sur les meilleurs résultats possibles pour les Bleus. Sans le moindre ego. Il sélectionne ainsi des joueurs qui « balance » sur lui (comme Mexès et Trézéguet), titularise à la surprise générale Lassana Diarra au poste d’arrière droit face contre les Champions du Monde en titre (auteur d’un match fabuleux, samedi dernier), ne revendique (presque) rien dans le retour des anciens (Thuram et Makelele apparaissent toujours plus incontournables)… Il a cette capacité redoutable et fabuleuse pour les autres équipes de ne savoir revenir qu’à ce qui se passe sur le terrain.

Mais Bernard Laporte… saura-t-il se mettre au niveau de ceux qui sont sur le terrain ? Oubliera-t-il qu’il est un entrepreneur reconnu et un sélectionneur sans titre mondial, ayant encore tout à prouver dans son métier ?

Commentaires

vous êtes des idiots. Vous me dégoûtez de vos critiques à l' encontre de bernard laporte. Il ne le mérite pas. vous êtes jaloux et pitoyables voir minables.

Écrit par : inconnue | 10/09/2007

@ Inconnue

En toute modestie, puis-je vous demander vos arguments en faveur de Bernard Laporte ?
J'ai été comblé par l'attitude du XV de France durant ses trois matchs de préparation et effaré par son comportement vendredi dernier. Je m'interroge sur ce surcroit inutile de pression, qui semble être la différence entre ces deux équipes de France que l'on a vu, juste avant le début de la compétition et face à l'Argentine.
J'estime (peut-être à tort) que c'est le rôle d'un coach de monter en première ligne pour protéger ses joueurs, comme sait le faire Domenech (et comme le fait Aulas pour l'OL).
Laporte m'a semblé botter en touche dans ses explications...
Et vous ?

Écrit par : LINFONAUTE | 10/09/2007

m.Laporte pas de politique au rugby.La lecture de la lettre de G.Moquet au début du match France Argentine n'etait pas necessaire .Le rugby ne doit pas devenir comme le foot un moyen de bourrage de cranes pour des politique soit disants bien pensants.souvenez vous en quand vous serait ministre.Amitiés...

Écrit par : ROLDIC | 10/09/2007

Pourquoi focaliser sur Laporte? Ce match a été simplement gagné par 15 Argentins fougueux et malins. A aucun moment, les Bleus ne semblaient avoir une stratégie de rechange pour s'adapter au jeu des Pumas. Les Bleus se sont fait piéger, leur jeu était conventionnel et emprunté (voir les nombreuses interceptions des Pumas qui ont crucifiés les Bleus). On a été Champion du Monde pendant 3 test- matchs cet été...
C'est pas gagné!

Écrit par : guigui | 10/09/2007

@ guigui

Justement : qui est chargé de définir les stratégies de match ?

@ Roldic

Il est vrai que la lettre de Guy Moquet est désormais "estampillée" Nicolas Sarkozy. En discours d'avant-match, Laporte aurait pu "personnaliser" son intervention.

Écrit par : LINFONAUTE | 10/09/2007

Je suis d'accord avec la teneur de cette note. Plus déçu par l'entraineur que par les joueurs.
Que fait Bernard Laporte ? De multiples contrats publicitaires, une émission de radio sur RMC (et donc aucunes critiques constructives de la part des journalistes sportifs) et un futur job au gouvernement. Et avec ça, l'équipe de France devrait gagner la coupe du monde...

Écrit par : JP | 10/09/2007

"Durant tout le weekend, l’incessant défilé de publicités centrées sur le rugby a conféré une étrange résonnance de « looser » à toutes ces grandes marques qui ont misé sur une victoire facile des Bleus face à un outsider-bête noire des tricolores, et qui ont appris à leurs dépens le fabuleux esprit de ce sport collectif qu’ils ont tant voulu magnifier dans leurs spots télévisés…"

probable, néanmoins "loser" ne prend qu'un seul "o"

:o

Écrit par : olivier | 10/09/2007

merci Oolivier !

Ah zut... cette foolie me reprend ;-)

Écrit par : LINFONAUTE | 10/09/2007

Il est peut-être dur de critiquer autant Laporte mais sa surmédiatisation actuelle (entre 2 tranches de jambon madrange) l'expose forcément.

En tous cas il vaut mieux que ce soit lui qui concentre les critiques plutôt que les joueurs (ce que maîtrise Domenech) car vu le pitoyable spectacle face aux argentins, c'est surtout dans la tête que doit se produire le déclic...

Écrit par : fabien | 10/09/2007

Moi je suis plutôt d'accord avec cet article.
L'Equipe de France a été surmédiatisée et en grande partie à cause de l'annonce du futur poste de Laporte au gouvernement. Du grand n'importe quoi ! Pourquoi une telle annonce si ce n'est pour se faire - encore- de la pub ? Y'en a ras le bol de la politique people.
Allez les bleus ! Courage, ce n'est pas perdu. Il faut se reprendre ! Les matchs de préparation ont en effet été très bons et le poids de la pression a été écrasant pour ce premier. Maintenant il y en a moins, donc feu !

Écrit par : Seve | 11/09/2007

Ca ne m'étonne pas trop de Bernard Laporte. Sinon l'esprit communautariste du rugby dans une grande partie du sud-ouest est à vomir et peu de joueurs le dénoncent aussi. Je sais de quoi je parle.

Comme le foot où il y a des supporters extrémistes, il y en a aussi dans le rugby surtout parmi les joueurs amateurs mais on n'en en parle peu. Et puis cette image raciste, sexiste et misogyne que les extrémistes dans le rugby véhiculent n'inquiète pas grand monde à ce que je vois.

Je n'aime pas du tout ce fantasme débile de la virilité machiste véhiculé par certains grâce à la grande popularité des joueurs à poil aussi.

Dans le foot il y a un vrai esprit de respect et de tolérance qu'il n'y a pas de le rugby en tout cas.

Écrit par : Aurélien | 13/09/2007

En exclusivité : la lettre que le XV de France lira dans les vestiaires avant France-Namibie dimanche::

http://agitlog.zeblog.com/248534-en-exclusivite-la-lettre-que-le-xv-de-france-lira-dans-les-vestiaires-avant-france-namibie-dimanche/

Écrit par : AGIT LOG | 13/09/2007

j'apprécie votre style. J'attends avec impatience la suite !

Écrit par : Transpiration excessive | 05/04/2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu