Avertir le modérateur

09/09/2007

Après Italie-France (football) : rendez-nous la Coupe !

C'était en septembre dernier, juste après la victoire des Bleus face à l'Italie. J'avais publié ces billets d'humeur (très provocateur) sur un autre blog intitulé "Rendeznouslacoupe.com"... 

Chers passionnés de football et des autres belles choses de l’existence,

La coupe est pleine !

Le hold-up a assez duré.

Nous devons nous unir pour permettre le retour du Saint-Graal sur nos pelouses sacrées.

Souvenez-vous : le 9 juillet dernier, conformément aux révélations de Saint-Raymond, l’équipe de France disputait la finale de la Coupe du Monde de football. Et la remportait. Moralement.

Les penalties ont consacré, ce jour-là, des Italiens qui, à travers ce miracle, se sont remis à croire en Dieu.

Le 6 septembre 2006, France-Italie a enfin été un vrai match de football. Nous avons eu droit à un vrai résultat : 3-1 pour les Bleus.

Durant cette rencontre, l’équipe menée par Patrick Viera a eu le fair-play de laisser les Italiens revenir au score, afin de ne pas tuer trop vite le suspense.

La France a surclassé l’Italie dans ce que l’on peut considérer, sans mauvaise foi aucune, comme la véritable finale de la Coupe du monde 2006.

Face à une si écrasante réalité, une évidence s’impose : nous devons exiger le retour du trophée de la Coupe du Monde en France. Chers amis Italiens, rendez-nous la Coupe !

C’est pour obtenir le retour du trophée en France que nous avons réalisé ce site. Et ce site existera tant que ce geste majeur dans l’Histoire de l’Humanité n’aura pas été effectué.

Evidemment, nous le savons tous, rendre pareille justice ne sera pas simple.

C’est pourquoi nous en appelons directement à sa sainteté le Pape, pour intervenir dans la transaction.

Il serait bon que Jean-Paul XVI demande en personne à Monsieur Materazzi de ramener le trophée à pied depuis Rome. Nous accordons à Mr Materazzi le droit de faire le trajet entre Rome et le Vatican à pied.

Cette demande partira en recommandé avec accusé de réception le mercredi 27 septembre 2006 si, d’ici là, le trophée n’a pas regagné sa sainte et naturelle patrie, la France.

P.S : le nom de domaine mauvaisefoi.com étant déjà pris, nous avons choisi rendeznouslacoupe.com par commodité.

-------------------------------------------------------

Deuxième billet

O rage, ô désespoir, ô vieille messe ennemie !

N’avons-nous donc tant vécu que pour vivre cette Italie !

Le Pape Jean-Benoît XVIII - nous nous étions trompés dans le texte fondateur, un passionné de football nous a aidés à rectifier l’erreur -… Le Pape, donc, est resté totalement insensible à notre demande de retour sur nos pelouses sacrées du trophée de la Coupe du Monde.

Serait-il le Saint-Pépère ?

Comment peut-il rester aussi froid alors que Nous, supporters des Bleus, avons tant prié au moment de la séance de penalties du 9 juillet dernier, que nous lui avons assuré son quota de prières jusqu’en 2009 inclus ?

Certes, nous avons conscience que bien des problèmes dans ce monde méritent plus d’attention et de compassion que le retour de la Coupe du Monde en France.

Nous pensons notamment aux supporters du Paris Saint-Germain. Ce n’est quand même pas la faute des dirigeants du club s’ils avaient oublié de mentionner dans le contrat de Dhorasoo qu’il devait assister aux matchs du PSG pour les jouer, et non pour les filmer.

Cette indifférence de Sa Majesté Le Pape est pourtant étrange.

En effet, vous avez déjà été des milliers à soutenir notre juste cause, comme en témoigne les nombreux commentaires du blog, l’un d’eux étant même signé par le mythique Observatoire de la Mauvaise Foi.

Si le Pape n’a pas réagi à notre humble demande, est-ce lié à sa nationalité allemande ?

La question se pose.

Ceux qui ont vécu la « demi-finale de Séville » ont sans doute immédiatement compris à quel type de collusion nous faisions allusion.

En 1982, la France affrontait l’Allemagne de l’Ouest pour une place en finale de la Coupe du Monde. Comme l’arbitrage vidéo n’était pas encore homologué, le portier allemand, Harald Schumacher, a ainsi pu jouer les gardiens-volants dans la mâchoire de Patrick Battiston. En toute impunité. Patrick Battiston est tombé dans le coma. Rien à voir avec la douleur simulée de Materazzi.

Quatre ans plus tard, l’Allemagne de l’Ouest nous éliminait à nouveau au même stade de la compétition. Quel besoin avait ce grand pays de football de s’acharner sur les Bleus ?

Compte-tenu des blessures footballistiques du passé, faut-il continuer de s’adresser à ce Pape allemand pour réclamer le Saint-Graal du football ? Ne faut-il pas saisir l’ONU, pour qu’une force d’interposition se rende à Rome et ramène en convoi blindé la Coupe sur les Champs-Elysées ?

Quoi qu’il en soit, nous n’avons qu’un seul mot d’ordre : Rendes-Nous la Coupe !

P.S : Nous aurions bien voulu envoyer la demande de retour de la Coupe du Monde par lettre recommandée, mais la file d’attente à la poste était trop longue.

----------------------------------------

Ce soir, à minuit trente, le 3ème et dernier billet de cette série... limitée ! 

Commentaires

Comment, nous italiens, avons-nous perdu la coupe en 1998? Suite à une scéance de tirs au but, et sommes-nous venu vous réclamer la coupe pour autant?? J'en doute fort!
Je ne vois pas en quoi la France méritait plus que nous de gagner la finale, si elle avait été plus forte elle aurait marqué pendant le match... or elle a juste été capable de réussir un penalty honteux (bravo le plongeon Malouda!), alors que l'italie, elle, a marqué un Vrai but!
En ce qui concerne le match qui a suivi en septembre 2006, je soulignerais juste pour ma défence que les championnats italiens n'avaient pas encore repris (contrairement aux francais) et surtout qu'il y avait changement d'entraineur, et donc essai de nouvelles techniques (pas fructueuses jte l'accorde!!) Mais une fois de plus, si la France méritait de gagner la coupe, c'est le 9 juillet qu'il aurait fallu qu'elle les marque ces 3buts....et on ne les a pas vu!!
Enfin pour le match d'hier, je suis déçue et à la fois heureuse, jm'explique... Je pensais sincerement qu'on perderait ce match, donc je suis heureuse qu'on se soit prit un match nul (bien que j'aurais préféré un ptit but de notre part), et à la fois je suis triste parce que quand je vois le match qu'on a fait hier, avec cette possession de balle plus importante pour nous, et surtout où toutes les belles occasions étaient italiennes (admettez-le tout de même que vous avez eu plus defrousses qu'on en a eu...) Voilà, je pense qu'hier on méritait plus que tout de voir un de ces ballons dans les filets...
Maintenant affaire à suivre pour voir ce que nous réserve encore ces 2 grandes équipes!

Nathalie

Écrit par : Nathalie | 09/09/2007

Lorsque je li ou entend un français parler de cette finale contre l'Italie j'ai l'impression d'avoir assisté une autre finale, une finale où la France a été dominée pendant toute la première mi-temps et que à la deuxième mi temps à ébauché une réaction stérile face au "catenaccio" qui Zambrotta, Cannavaro, Materazzi, Gattuso, ont mis en place, dans cette finale que les français non pas vu, j'ai vu Totti et Toni descendre très bas défendre et la France poursuivre dans la stérilité jusqu'à que Zidane, énervé avec telle impuissance perde la tête

Écrit par : Bill | 09/09/2007

@ Nathalie, Bill

Je suis d'accord avec vous : que l'on soit supporteur français ou italien, la mauvaise foi prédomine ! C'est l'une des composantes essentielles de la 3ème mi-temps en football : "chambrer" l'adversaire. Un adversaire dans ce cas "héréditaire" au bon sens du terme : Italiens et Français sont partis pour se retrouver au plus haut sommet pour se disputer les grands titres dans les 10 prochaines années, comme au cours des 10 dernières.

En regardant le match de samedi, qui n'est pourtant qu'un banal match de qualifications, j'ai ressenti, comme à l'aller en septembre 2006, l'ambiance des grands soirs (Allemagne-France 1982, France-Italie 1998, France-Brésil 2006, etc.). Un match pas spécialement génial à regarder si l'on ne supporte aucune des deux équipes, mais très explosive pour le palpitant !

Il ne m'étonnerait pas que le titre de champion d'Europe 2008 se joue, une fois de plus, au cours du match Italie-France, quel que soit le niveau où les deux équipes se rencontreront.
En 1998, si l'Italie avait gagné la séance de penalties, elle aurait été championne du monde.

Enfin, juste deux dernières choses à ajouter, qui me tient à coeur par amour du foot :
- Cannavaro a été exceptionnel samedi. A la vue de ce seul match, il a (presque) justifié son Ballon d'Or !
- J'adore Inzaghi. Il apparaît comme un joueur laborieux, alors qu'il ne faut rien lui laisser comme espace... sinon, c'est au fond des filets. Et puis, c'est le seul joueur italien qui ne tombe pas comme par magie au moindre contact avec les défenseurs.... ça, c'était juste pour relancer le "chambrage" !

Écrit par : LINFONAUTE | 10/09/2007

salut

Écrit par : zh | 12/09/2007

salut ! toujours intéresssant ce blog :) vous pourriez apporter quelques précisions:v "juste apres la victoire des bleus face a l'italie" ? au mplaisir !

Écrit par : manaudou | 29/06/2008

Je reprends ta phrase postée ci-dessus "Il ne m'étonnerait pas que le titre de champion d'Europe 2008 se joue, une fois de plus, au cours du match Italie-France" et je te dis bien vu!!
Cette fois c'est l'Italie qui a gagné et je crois que c'était mérité au vu du match que les français nous ont livrés! Bon malheureusement la suite du parcours des italiens tout le monde la connait. C'est decevant de perdre aux tirs aux buts mais ca fait partie des règles du football, il faut bien l'accepter! Quoi qu'il en soit je pense que ces 2 équipes ont tout interet a changer d'entraineur, et la France a liquidé certains joueurs...

Écrit par : Nathalie (le retour) | 29/06/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu