Avertir le modérateur

04/09/2007

Cécilia Sarkozy qui boude, Bertrand Delanoë qui rit, la Vème République sous la gouvernance d’Internet : Joyeux anniversaire Maman !

Je sais, c’est parfaitement ridicule de souhaiter joyeux anniversaire à sa chère et tendre Maman sur un blog… quand votre mère n’a jamais été sur Internet !

Ma Maman est née en septembre 1944. Elle aurait dû s’appeler Marie-France, mais ce prénom, dans la France occupée, résonnait déjà comme un goût de défaite pour les Allemands. Elle s’appellera donc Monique, en attendant que Coluche, née aussi cette année-là, rende ce prénom (odieusement) célèbre dans un sketch… sacré coquin, va !

La génération de ma Maman a peut-être eu la chance de vivre sous l’ORTF et TF1 privatisée. Au moins, l’information avait une cohérence : celle décidée par le pouvoir.

A l’heure où l’affaire Clearstream s’apparente de plus en plus à une querelle de hautes personnalités, qui se souvient que le Général De Gaulle a accédé au pouvoir au cours d’un Coup d’Etat qui n’a jamais dit son nom et connu sous le nom d’« Opération Résurrection » ? Qui se souvient aujourd’hui qu’on assassinait des Ministres (Robert Boullin – possible successeur de Raymond Barre, alors en difficulté -, Jean De Broglie) durant le septennat de Valéry Giscard d’Estaing ? Qui se souvient que Jacques Chirac a décidé, dès ses réélections, de relancer les essais nucléaires et de lancer trois grands chantiers – sécurité routière, lutte conte le cancer, aide aux personnes handicapées – sans en avoir nullement parlé durant sa campagne électorale ? Autre fait du Prince, nettement moins glorieux, qui ne savait pas, dans les grandes rédactions, que François Mitterrand entretenait une famille « parallèle » aux frais du contribuable ?

Vous me direz – car derrière la vitre de votre écran, je vous entends -, en matière de participation des contribuables aux erreurs ou magouilles de l’Etat, chacun de nous n’est plus à un ou deux milliers d’euros près par an. La lecture de « Histoires secrètes de la Vème République » vous apprendra également (ou vous rappellera) que sous Chirac, les frais de fonctionnement de l’Elysée ont été multiplié par 10, que la faillite du Crédit Lyonnais a profité à nombre d’industriels, que le sang contaminé est une tragédie dont tous les coupables (peut-être pas responsables, mais bel et bien coupables !) n’ont pas été condamnés, combien lobbies et confréries (Inspecteurs des Finances, nucléaire…) empêchent le pays d’avancer sur des questions essentielles, etc. Ou que, si Valéry Giscard D'Estaing, inamovible Ministre des Finances sous De Gaulle et Pompidou, intervenait en matière d'économie, il le faisait de manière légitime. Contrairement à Chirac et Mitterrand, dont les arbitrages n'étaient pas fondés sur de telles connaissances.

Maman, quelle chance tu as eu de ne pas connaître Internet ! Parce que nous, pauvres internautes, avec l’accès aux connaissances dont nous bénéficions, avec l’émergence de sites Web ou Blogs à vraie valeur ajoutée comme Rue 89,  il nous est impossible de fermer les yeux. Et de ne pas détecter les incohérences que tentent (encore) de masquer les médias traditionnels.

Cela n’agite pas pour autant notre sommeil.

Quelque part, si nous ne lâchons pas nos écrans d’ordinateurs pour aller défiler dans la rue, si notre colère reste uniquement virtuelle, c’est bien que cela nous arrange…

Certes, on accepte d’être pris pour des cons, mais dans la limite des stocks disponibles (en connerie). En clair, il ne faut tout de même pas pousser trop loin le bouchon !

Commençons par les bouchons de Paris… encore insuffisamment nombreux pour décourager Parisiens et banlieusards d’utiliser le tramway ou le Velib’.

Bertrand Delanoë accepte de continuer à mouiller sa chemise. L’actuel Maire de Paris se posera demain en candidat à sa propre succession. Celui qui a osé le tramway à Paris – même si la vraie révolution sera quand les lignes ne seront plus périphériques mais radiales (en direction du centre de la capitale) -, qui a créé La Nuit Blanche et Paris-Plage (des initiatives renouant avec le lien social en milieu urbain, d’ailleurs reprises dans d’autres grandes villes), qui a vraiment cru qu’« à Paris en vélo on dépasse les autos », qui cherche à maintenir une population pas forcément aisé dans la capitale et la proche banlieue à travers un plan d’urbanisme unifiant les actions entre la capitale et ses villes périphériques… est légitimement candidat à sa propre succession, quoiqu’en bredouille Madame De Panafieu. Voire à la tête du PS en 2010, et à l’Elysée en 2012. Il a incarné la « rupture » à Paris par l’action. Pourquoi pas à la tête de l’Etat…

L'autre bouchon, c'est celui que j'ai systématiquement envie de me coller dans les oreilles quand j'entends parler de la Première Dame de France.  

Cécilia Sarkozy continue donc de mouiller son chemisier… de pleurs indécents. Elle vient d'avouer dans une interview qu'elle a négocié durant 50 heures, en tête à tête avec Kadhafi, la libération d’infirmières non françaises à 462 millions de dollars... Le geste humanitaire est indiscutable, mais l’addition est lourde pour les contribuables européens. Si la première Dame de France cherche des dossiers « humanitaires », et peut-être moins médiatiques, dans lesquels s’investir aussi « durement », elle n’en manquera pas.

Vous, chers infonautes, n’auriez-vous pas quelques idées de « dossiers humanitaires » à travers lesquelles Madame Sarkozy saura à nouveau faire preuve de toute sa générosité ?

Commentaires

N’auriez-vous pas quelques idées de « dossiers humanitaires » à travers lesquelles Madame Sarkozy saura à nouveau faire preuve de toute sa générosité ?
Si,si,! Elle peut s'occuper de mon copain paulo a Argenteuil ,Cecilia?
Il lui manque 2€ pour manger ce Midi....Merci pour lui ,Cecilia!

Écrit par : Eric Claxon | 04/09/2007

Mince.. J'suis tombé sur un nid de socialos-déprimo-post soixante-huit-tards... Le socialisme rime plus avec humanisme ? Les infirmières ont été libérées, c'est tout ce qui compte. Si c'était Monique qui était emprisonnée là-bas, t'aurais applaudi N.S et son épouse plutôt que critiqué. Quand à la Libye et Kadhafi, on pourra toujours s'en occuper plus tard.

Pour ce cher Bertrand, ses idées fumeuses et les vélos qui dépassent les autos, c'est promis, les prochains vélos qui m'obligent à me trainer en bagnole parce qu'ils roulent n'importe comment (vu que ceux qui savent faire du vélo, ils en ont un depuis longtemps) je les renvoie sur le trottoir, là ou ils auraient du rester.

Et les initiatives renouant avec le lien social en milieu urbain (j'ai beaucoup ri), peut-être que ca s'améliore dans le quartier latin, mais je ne connais pas l'endroit. A Paris, parce qu'on est Parisien, on se doit de faire la gueule à tout le monde, de bousculer, de râler.. Y'a qu'à regarder dans le métro. Maintenant, si dans d'autres villes ont a envie d'être aussi con qu'ici, ca ne me surprend qu'à moitié. (J'étais à NY cet été, et pas une seule idée de Bertrand D..., ils doivent être idiots ces ricains)

Bref, ton blabla ressemble aux discours de Ségo (dont j'apprécie le courage pour avoir tenu aussi longtemps avec Francois H). Un vrai blabla socialo, donc.. Vide, alambiqué, et sans aucune idée. Rien qui fasse gagner ou avancer même un peu.

Écrit par : Bruno | 04/09/2007

@ Bruno

Cher aigle de droite (extrême-droite ?) en pleine hyperactivité,

Monique est française, et pas bulgare : ça économisera un voyage à la Première Dame de France. Quant à Kadhafi, "on s'en occupera plus tard" : vous comptez intervenir vous-mêmes, avec votre panoplie de vengeur masqué ?
En ce qui concerne Bertrand, si vous vous sentez obligé de faire la gueule à tout le monde dans votre bonne ville de Paris, vous avez visiblement pris le pli pour tous les autres ailleurs : vous agissez de même sur le Web. Souriez, vous êtes enregistré !
Enfin, quand au blabla socialo, je vous invite à consulter régulièrement ce site :
http://olivierbonnet.canalblog.com/
Vous verrez que les incohérences de Monsieur Sarkozy y sont régulièrement relevés. Et que la liste de ces incohérences ressemble, à s'y méprendre, à une facture France Telecom d'un client particulièrement bavard : on n'en voit pas le bout ;-)

Voilà, c'était juste pour élever le débat dans vos profondeurs... comme ça, par pur plaisir.
C'est facile, non ? Moi, ça ne m'intéresse pas plus que ça. Je stigmatise ce qui me dérange. En tant qu'homme heureux.

Mais bon, si l'envie vous prend de tenir des propos constructifs, n'hésitez à revenir...

Écrit par : LINFONAUTE | 04/09/2007

Aïe, v'la que tu m'envoies des trolls maintenant ! Dire qu'ils s'étaient calmés ces derniers temps... ;-)

Écrit par : Olivier B. | 04/09/2007

Salut L'infonaute.

Aigle, Extrème droite, Kadhafi, faire la gueule...??? Pas trop envie de perdre mon temps, les joutes verbales ne mènent à rien (au contraire des discussions constructives dont vous semblez friand). J'utilises le vouvoiement uniquement par soucis de distance, il semble évident que nous ne sommes pas d'accord et si je réponds, c'est par correction (dans les deux sens).

Quelques soit les concessions offertes à la Libye, des innocents ont servis pendant de nombreuses années de marchandise politique. Les libérer était un devoir, car ces marchandises étaient du genre humain.

Intervenir plus tard indique que rien n'est jamais définitif, les accords caduques sont connus pour ça dans notre société, mais je n'approuve pas non plus.

Faire la gueule à Paris n'est pas un conseil ou une hygiène de vie, c'est un constat. J'ai la chance de voyager souvent, je trouve que le parisien à quelques (gros) efforts à faire dans ce domaine. L'incivilité mineure, le déni de l'autre sont notre quotidien (et je le regrette).

Déverser sa bile d'homme libre n'a aucun effet. Bien sur que j'irai voir les incohérences du blog mentionné, par pur soucis d'équilibre, mais je me souviens que notre gouvernement (d'une autre ère, je le souhaite) a fait péter le Rainbow Warrior, tuant un homme par la même, et je ne parle pas du sang contaminé. J'avoue avoir eu honte à ces moments là. On devrait s'en rappeler plus souvent, non ?
J'ai cherché à comprendre, pas à critiquer. Que peut-on faire concrètement pour réparer au lieu de partir dans des diatribes derrière son écran. Combien se lèvent pour aller manifester quand c'est utile ?

Les manigances, erreurs, errements de nos dirigeants existeront toujours quelque soit l'aile à laquelle ils appartiennent. Le rôle du peuple est de surveiller et d'indiquer la voie la plus juste, par son vote, ses manifs. Pas par ces critiques.. Le rôle d'un journaliste, chroniqueur, blogueur, est d'informer sans parti pris. Illusion malheureusement.

Je termine en otant un doute de votre esprit. Je n'appuie jamais les idées d'un camp ou d'une personne. J'appuie les idées qui me semblent les meilleures, pour la majorité d'entre nous et vous le comprenez maintenant, je n'ai jamais voté extrême-droite, mais quand on est pas à 100% de gauche, c'est qu'on est du FN, non ?

Écrit par : Bruno | 05/09/2007

Si Cécilia cherche de l'humanitaire, elle peut demander à son puissant mari de demander à Israël de libérer les prisoniers poolitiques Palestiniens et de se retirer des territoires occupés en 1967 !!!!

Écrit par : khoukha | 05/09/2007

@ Bruno

Répartie fort intéressante, étayée, et fort polie, ce qui est loin d'être une évidence dans la blogosphère. Nettement moins narquoise que le premier Post.

Je prends donc plaisir à vous répondre de nouveau. De manière moins narquoise, également.

Je vous ôte immédiatement un doute : la parenthèse extrême-droite est une provocation de ma part, de bon aloi dans la blogosphère. Elle permet de tester mon interlocuteur : est-il prêt au débat ? Ou est-il là pour "déverser sa bile d'homme libre" ?

Pour vous éclaircir davantage, je ne suis pas moi-même 100% à gauche. Comme Ségolène Royal, même si cette référence promet de vous agacer. J'estime, en accord avec les vraies valeurs de gauche, que toute personne a droit à un soutien, une aide, la tolérance... à condition que cela soit du donnant-donnant, et je rejoins là les vraies valeurs de droite. C'est ce qui m'oppose souvent à mon pote Plume de Presse, qui tient le blog des incohérences de Mr Sarkozy. J'apprécie sa démarche, mais elle est trop extrême à mon goût, et je n'hésite pas à contester certaines de ses analyses 100% à gauche :
http://olivierbonnet.canalblog.com/archives/2007/09/05/6105623.html#comments

Au risque de vous froisser, cher Bruno, je pense rechercher comme vous un réel équilibre dans mes propos, à éclairer nos concitoyens, pour contraindre les politiques à prendre des mesures qui ressemblent à la vie.

En revanche, demander à un bloggeur de ne pas prendre parti, c'est effectivement une illusion : c'est tuer le sens même d'un Blog, qui doit être un lieu de réflexion, une boîte à idées... ne cherchant ni à humilier ceux qui ne sont pas dans votre sens de réflexion ou "ligne éditoriale", ni à glorifier inutilement ceux qui y adhèrent.

J'estime être tout à fait dans la lignée de ce que vous écrivez : "Les manigances, erreurs, errements de nos dirigeants existeront toujours quelque soit l'aile à laquelle ils appartiennent. Le rôle du peuple est de surveiller et d'indiquer la voie la plus juste, par son vote, ses manifs. Pas par ces critiques." En fait de critiques bêtes et méchantes, 100% à gauche, j'essaie de proposer des solutions 55% à gauche et 45% à droite. Des solutions pour tous. C'est ma manière de manifester. Et tous les jours !

Par exemple, cet acharnement contre Dominique de Villepin me semble stérile pour notre pays. Ce que j'avais énoncé hier, arrive aujourd'hui : la guerre est déclarée contre Sarkozy, et cela sera néfaste pour qui : les citoyens français, comme d'habitude, qui n'en ont rien à foutre de leurs querelles d'hommes libres déversant leur bile (elle est vraiment bien, votre expression).

Je vais encore prolonger le débat sur la Lybie et Delanoë, en vous rappelant une chose : je ne prétends pas détenir la vérité, ni même une infime partie de celle-ci, je prétends juste défendre une certaine cohérence de mes propos.

Sur la Lybie : d'accord sur l'action humanitaire, mais pas à ce prix. A votre avis, combien vaut désormais la libération de Ingrid Bettancourt, ressortissante française et amie personnelle de Dominique De Villepin, en l'indexant sur la valeur de 6 prisonniers bulgares à 462 millions ? Et ingrid Bettancourt, n'était-elle pas la priorité ? Ou n'est-elle qu'une marchandise, plus difficile à négocier que des infirmières bulgares déjà presque libérées par l'action de la communauté européenne ?

Sur Paris : personne ne peut nier l'impact sur le moral et la convivialité entre les gens d'une manifestation comme La Fête de la Musique. Les événements comme Paris-Plages, la Nuit Blanche, et même, Velib' et le tramway, sont de la même veine.
Changer la mentalité des habitants prend du temps. Et aussi le sens des initiatives sociales et des projets d'urbanisme, pour les avoir traités comme journaliste sur le terrain.
Ainsi, pour parler de villes que je connais extrêmement bien, j'apprécie le travail de Delanoë (PS) à Paris et de Boeckel (mi-gauche, mi-droite) à Mulhouse comme le travail de Raush à Metz et Rossinot à Nancy (deux mairies détenues par la droite). En revanche, la gestion de Strasbourg (à droite), intéressante sur certains points, me semble au final dramatique.

Bien à Vous,
L'infonaute

Écrit par : LINFONAUTE | 05/09/2007

@ L'infonaute

Le débat est arrivé à maturité, débarrassé de ses provocations (qu'à l'instar de vous, j'utilise dans l'unique but de provoquer une réaction).

Affaire de Villepin:
- Bravo pour votre perspicacité ainsi que pour la conclusion. Les hommes politiques sont rancuniers, vraiment rancuniers, et cela ne fait que desservir les intérêts de leurs concitoyens.

Ingrid Betancourt:
- Je pense que Nicolas Sarkozy est bien trop malin pour avoir donné la priorité aux infirmières bulgares. Disons que leur cas était plus simple à régler, avec toutefois un impact inférieur sur sa popularité comparé à une hypothétique libération de Mme Betancourt. Il s'y est d'ailleurs essayé avec maladresse ce qui l'a probablement refroidi. La piste Hugo Chavez est bien meilleure dans la mesure ou notre gouvernement n'essaye pas de dicter sa loi à distance, ce qui serait catastrophique. J'ajoute que cela n'est pas une question de coût, la vie d'un innocent n'ayant pas de prix et comme la majorité de mes compatriotes (ça sonne trop JC, ça) je souhaite ardemment la libération d'Ingrid.

Paris et Bertrand Delanoe:

- Comme pour Ségolène Royal, le maire de Paris n'a pas toujours la chance d'être bien entouré. Sur certaines initiatives mon point de vue est mitigé: Le vélib dans les conditions actuelles, c'est l'abattoir programmé. De plus, si l'on observe bien les utilisateurs, ce sont des étudiants (merci Bertrand pour eux), des usagers des transports publics (j'attend l'hiver avec impatience) ainsi que quelques adeptes du "je le fais parce que c'est à la mode". Impact pollution a vérifier. Curieusement, je serais pour de grands parkings gardés à l'entrée de Paris avec des transports en commun adéquats. Pour l'incitation, le tarif est préférable au péage urbain, générateur d'inégalités. Ajoutons une vraie concertation avec les professionnels des transports privés dans le but de coordonner intelligemment les livraisons et autres passages de poids-lourds.

- Paris Plage, bonne idée et mauvais endroit. Il existe des tas de parcs et pelouses dans notre capitale pour accueillir cette manifestation. Comme pour les voies protégées des bus et taxis, à force de diaboliser et contraindre l'auto privée, on coince l'ambulance.

Nuit blanche, Fête de la musique, rien à dire, c'est parfait.

Pour résumer si Denis Baupin n'est pas dans la prochaine équipe et qu'on assiste à une franche ouverture et quelques corrections de cap (en matière de transport principalement), je vote pour toi Bertrand ! (Désolé, ça m'a échappé)

Blog d'Olivier Bonnet:

Franchement, l'Internaute, je vous dois des excuses.. J'avais pris vos remarques négatives sur certains ratés de la gauche pour de l'hypocrisie et j'avais visiblement tord. Quant au blog du journaliste engagé (Zorro, zorro), je n'ai pas pu rester longtemps.. Ca sentait trop le souffre (enfin un truc comme ça) et il y a un mot que je n'ai pas encore compris. Journaliste. Ca devrait être comme Docteur ou Ingénieur.. Il faudrait vraiment le mériter. Mais ca n'est que l'avis d'un humble troll. Notez que je ne confond jamais personne et personnage, j'pourrais même boire un coup avec ce gentlemen.

Je termine sans être froissé bien au contraire. Le 45% de droite (progressiste et libéral), 30% de socialiste (et oui) et 25% d'écolo que je suis est comme un tissu composite: Impossible à froisser.

Cordialement,

Écrit par : Bruno | 05/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu