Avertir le modérateur

03/09/2007

Environnement : les prises de conscience de la dernière semaine d’août

L’agriculture biologique française, avec seulement 11 600 producteurs et 2 % de la surface agricole utilisée, n’est absolument pas en mesure de satisfaire quantitativement l’appétit grandissant du public pour les produits garantis sans pesticides ni engrais chimiques. Cette situation, n’encourage-t-elle pas, une fois de plus, à piquer dans l’assiette du voisin pour résoudre ses problèmes ?

5000 milliards de dollars. C’est la somme partie en fumée suite à la crise boursière de l’été. La bourse, ce n’est pas que du vent, ce serait donc aussi de la fumée ?

Les pompes à chaleur équipent, en Suède, 95 % des maisons neuves, contre moins de 10 % dans l'Hexagone. Même si le marché français s'est hissé au second rang européen en 2006…

En France par exemple, si on consacrait l’ensemble des terres exploitées mais aussi en jachère aux agrocarburants, cela ne permettrait de couvrir que 15 % des besoins des véhicules.

S’il faut une tonne d’eau pour obtenir un kilo de céréales, quatre tonnes d’eau sont nécessaires pour obtenir un kilo de poulet, et 13 tonnes d’eau pour un kilo de bœuf.

En 2004, selon les données de l’Institut français de l’environnement, 96 % des eaux de surface et 61 % des nappes phréatiques présentaient au moins un pesticide, soit une hausse de 16 points dans le premier cas et 4 points dans le second par rapport à 2002.

Et vous, avez-vous d’autres prises de conscience à ajouter ?

Commentaires

Bonjour !

Il faut vraiment qu'on se sert les coudes pour sauver notre environnement. Il y va de notre propre subsistance.

Écrit par : ALLAIN JULES COM | 03/09/2007

Bonjour,
Juste une petite réponse au sujet de l'eau.
On accuse les agriculteurs de consommer une grosse partie de l'eau des nappes et autres : je vais vous donner là un exemple réel :
je suis agriculteur BIO, certifié Ecocert, dans le vaucluse, avec quelques hectares de terres (oliviers et vignes). Les dites terres irriguées aux gouttes à gouttes.
Je suis dans l'obligation d'avoir des compteurs sur mes forages (2 forages), de faire des relevés mensuels, avoir un cahier des charges pour la consommation de l'eau, le tout déclaré officiellement et envoyé au service des eaux de la région pour facturation, contrôle de dépassements des quotas....
Cela ne me dérange pas, car je comprends très bien que l'eau est une matière précieuse.
Mais que l'on m'explique pourquoi là ou j'habite et ou j'exploite mes terres (le parc du luberon), les résidents non agricoles possédants gazon, piscine et autres décors!! pour leur plaisir, consomment de l'eau à tour de bras (ex. pour avoir des gazon du style anglais avec des oliviers, aucun rapport avec la provence), ces gens là ne sont pas contrôlés, ni inquiétés.
Je peux apporter la preuve que depuis l'installation " de ces riches" (je ne suis pas jaloux de leur situation), les nappes phréatiques ont largement baissées à cause de leur tirage en direct sur les nappes pour des arrosages nuit et jour.
Il faudrait donc un peu arrêter d'accuser le monde agricole qu'il soit BIO et Conventionnel, car entre les "bobos", les industries, et les grandes villes, l'agriculture ne représente que 3 à 4 pour cent de la consommation de l'eau.
Cordialement à tous geoffroy volant

Écrit par : volant | 03/09/2007

@ Geoffroy Volant

Votre intéressant témoignage prouve, une fois de plus, que le développement durable est une solution à laquelle chacun doit s'adapter, et non l'inverse. De notre comportement individuel naîtra le mouvement permettant de sauver l'environnement.

Votre arrosage goutte à goutte est pertinent, quand on sait que 90% de l'eau d'arrosage. Dans "c'est vert et ça marche", Jean-Marie Pelt parle d'une gaine mise au point pour replanter certains arbres dans le désert, cette gaine économisant l'eau d'arrosage et la divisant par 10. Mais cette géniale invention n'a pas encore rencontré son public pour l'exploiter sur le terrain... Monsieur Pelt rappelle aussi l'un des adages en matière de désertification, encore peu compris par les politiques de tous pays : ce n'est pas parce que c'est le désert qu'il ne pleut pas, c'est parce qu'il ne pleut pas que c'est le désert. D'où la nécessité de replanter, pour permettre aux arbres de générer de l'humidité, et à terme... de la pluie !

En revanche, votre conclusion est archi-fausse : il est de notoriété publique (lire "Histoires secrètes de la Vème République) que l'agriculture consomme deux-tiers des ressources en eau potable mais n'en paient que quelques pourcents, en vertu d'un accord passé il y a déjà bien longtemps. (les chiffres précis seront donnés d'ici demain).

En outre, UFC-Que choisir a révélé l'an dernier que les surfaces irriguées ont augmenté de près de 90% en vingt ans en France, contre une hausse moyenne de 30% dans les autres régions du monde, où l'on aime à mettre en exergue les catastrophes liées à cette surexploitation d'une ressource naturelle (mer d'Aral, lac Tchad).
http://www.lefigaro.fr/france/20060728.FIG000000038_l_agriculture_francaise_championne_de_la_consommation_d_eau.html

Écrit par : LINFONAUTE | 03/09/2007

Les bio carburants en Europe c'est une farce ! Faut pas confondre le mais avec la canne a sucre du Bresil qui ne demande pas d'engrais et pas d'entretien pendant des annees !
Irrigation, pesticides, engrais, besoins energetique ...

De plus les jacheres sont une chance pour la faune et la flore.

Le gros probleme est et reste la bombe demographique mais la pas touche car on ne peut pas culpabiliser l'Occident !

La Chine et l'Inde sont passe en tete question pollution et ils sont loin d'avoir un niveau de confort minimal.

La disparition des forets en Asie a aggrave les degats du aux pluies, l'eau n'a plus rien pour la retenir, elle entraine avec elle les terres fertiles etc...

Les defrichements en Afrique et Amerique du Sud continuent de plus belle.

Mais voila, la plupart ne comprend rien vu les lacunes au niveau des connaissances scientiques voie le simple bon senset avalent naivement tout ce que les charlots des medias et autres manipulateurs leur servent.

Al Gore par exemple consomme plus de 20 fois l'energie d'un foyer US, magnifique propriete climatisee/chauffee.

Eh oui, faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fait.

Écrit par : John DOE | 03/09/2007

Bonjour,
Réponse à l'infornautre du 3/09/2007.
Bien lu votre message, je tiens toute fois à préciser que je ne suis pas le seul à utiliser le goutte à goutte qui est l'arrosage le plus approprié pour économiser l'eau, et qui donne un meilleur résultat sur les plantations. Par contre vous me dites que ma conclusion est archi-fausse en me citant le livre : histoire secrète de la 5ème république et un article de UFC que Choisir dans le Figaro (2006),
je suis d'accord sans être d'accord avec vous, cela peut paraitre contradictoire, mais une fois de plus je constate que l'on fait l'amalgame entre l'agriculture traditionnelle (bio ou conventionnelle) et la grande agriculture industrielle. A partir de ce moment là il est facile de donner comme fait l'UDC, des chiffres conséquent. Il suffit pour avoir les véritables chiffres de se renseigner auprès des associations des irrigants de chaque région (vaucluse c'est l'ADIV).
Là on constatera des chiffres différents.
Il faut savoir qu'il est préférable d'enquêter sur le terrain car entre la réalité des écrits ou des enquêtes et celles du terrain le fossé est énorme (je suis quand même de l'ADIV, je peux donc à peu près savoir les débits en eau pour l'agriculture, ex : rien que pour le vaucluse les industries et les villes consomment plus que l'agriculture).
Lorsque l'on dit que les surfaces irriguées ont augmentées de 90% en 20 ans pour la france (UFC) ceci concerne l'agriculture intensive et industrielle (arrosage au canon etc...).
Et n'oublions pas que les "exploitants" de ces grandes surfaces sont des patrons en "costume cravate" qui profitent de toutes les aides de Bruxelles.
Etant donné que l'on fait la différence de statistiques entre les grandes industries et les petites PME, alors par "pitié" ne faites pas l'amalgame entre l'agriculture industrielle et la "petite" agriculture classique, car le litige entre ces deux groupes est bien connu.
Association des Irrigants de Vaucluse : Maison de l'agriculture - cite agroparc - 84912 avignon cedex 9 - tél. 0490236534
Site : http://www.vaucluse.chambagri.fr/ca84-adiv
PS. par contre je constate que vous n'apportez pas de réponse au sujet de ces résidence secondaire qui arrose jour et nuit par aspersion sans contrôle, et que nous agriculteurs nous avons une police de l'eau et des contrôles rigoureux (cahier des charges, débits etc...).
Il serait bon que les gens qui travaillent dans les bureaux se mettent à la portée de ceux qui sont sur le terrain, car pas étonnant que parfois ceci amène des conflits à cause d'un manque de fiabilité dans les renseignements officiels.
Cordialement geoffroy volant

Écrit par : volant | 04/09/2007

@ Geoffroy Volant

Dans votre post, vous écrivez "l'agriculture" ne représente que 3 à 4% de la consommation d'eau. Vous entendiez visiblement : "l'agriculture BIOLOGIQUE".
Quant aux piscines, je ne suis :
- ni la police
- ni les médias réunis
Et je suis tout à fait d'accord avec vous pour que le contrôle de la consommation d'eau s'exerce pour tous. Mais je rejoindrai sur ce sujet l'analyse de Jean-marc Jancovici faite à propos de la taxe carbone : le seul moyen de limiter la consommation d 'eau, c'est de la taxer, et d'utiliser cette taxe uniquement en faveur du développement durable (exemple : crédit d'impôts pour des récupérateurs d'eau).

@ John Doe
Pour moi, le plus hallucinant reste que l'énergie solaire ne soit pas encouragée dans les pays en voie de développement (au détriment de la consommation d'énergies fossiles), comme a osé le faire un entrepreneur cité dans "80 hommes pour changer le monde"

Écrit par : LINFONAUTE | 04/09/2007

salut, sympa tonb log ! vraiment agréable de lire tes billetd. pour en revenir à ce billet, parfopis certaines parenthèses en disent ben + que le reste de la phrase: selon les donnees de l'institut francais de l'environnement :)

Écrit par : manaudou | 30/12/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu