Avertir le modérateur

03/09/2007

De Villepin, Chirac, Sarkozy, plan de rigueur selon Lagarde : Clearstream, une bombe (vraiment) à retardement ?

Nicolas Sarkozy a la dent dure, et la mâchoire étendue. Les groupes de rap, en particulier La Rumeur, savent à quel point l’ancien Ministre de l’Intérieur et néo-Président de la République ne lâchent jamais sa proie, une fois le combat engagé.

Alors, quand cet homme rétorque à Chirac à propos de l’affaire Clearstream, comme il est écrit page 356 de « La Tragédie du Président » de Franz-Olivier Giesbert, « Un jour, je finirai par retrouver le salopard qui a monté cette affaire et il finira sur un crochet de boucher », personne ne peut douter de sa ténacité…

Ni l’ancien Président de la République. Ni Dominique de Villepin.

Mis en examen dans l'affaire Clearstream pour « complicité de dénonciation calomnieuse, recel de vol, recel d'abus de confiance et complicité d'usage de faux » et jugé comme un citoyen ordinaire, ce dernier sort ses griffes face aux mâchoires serrées de Monsieur Sarkozy.

Rappelons pour ceux qui ont hiberné cet été en raison d’une météo défaillante, que Dominique est définitivement sorti de l’Atlantique ruisselant de beauté comme au temps où il pensait succéder à son mentor (Jacques Chirac) et qu’il semble désormais tremper dans une eau polluée et sentant définitivement le fuel : il est soupçonné, à travers l’affaire Clearstream, d'avoir participé à une manipulation politique visant à nuire à Nicolas Sarkozy.

Dans Le Parisien Dimanche, quelques jours après une première intervention choc sur TF1, Dominique de Villepin en remet une couche sur le gouvernement qui lui a succédé : « Le risque, dans notre pays, c'est que la course aux honneurs et aux places, le développement d'un esprit de cour, par la flatterie, la peur et l'intérêt tuent l'esprit critique. (…) Je veux avec force qu'on évite le conformisme, cet unanimisme stérile. » Quant à la rupture du président de la République, De Villepin la jugera à l'aune du chômage : « Si dans deux ans, nous parvenons à baisser le taux de chômage de plus de deux points comme mon gouvernement l'a fait dans les deux dernières années, j'en serai très heureux. »

Dernier avertissement : il invite à « éviter l'ingratitude » vis-à-vis de Jacques Chirac.

On ne peut être plus clair : si Monsieur Sarkozy le cherche, il le trouvera.

Gageons que du côté de Jacques Chirac, les armes sont également affûtées, prêtes à servir. La Nation ? Je crains que non.

Après trois années de vils et déloyaux sévices, les fortes têtes de la droite française n’en ont donc toujours pas fini avec leurs querelles intestines...

Alors que s’annonce un plan de rigueur selon la Ministre de l’Economie Christine Lagarde (certes démenti par François Fillon), n’est-ce pas le bon moment pour Nicolas Sarkozy de faire « la Paix des Braves », de centrer TOUS ses efforts sur la France, et non sur des règlements de compte personnels ?

Sarkozy se gausse de savoir exploiter les meilleurs talents du Parti socialiste. Les gens de gauche ne peuvent-ils pas aussi lui rendre la pareille en l’invitant à ne pas pourrir les anciens talents de la droite ?

Commentaires

Je suis de tout coeur avec Dominiqiue de Villepin.

Écrit par : ALLAIN JULES COM | 03/09/2007

Allain Jules : de tout coeur ? Faut pas pousser quand même ! C'est une autre belle ordure, lui. Remember le CPE, par exemple, et d'une façon générale la gouvernance scélérate de son sale gouvernement. Oui, je sais, je ne mâche pas mes mots ;-)

Écrit par : Olivier B. | 04/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu