Avertir le modérateur

17/08/2007

Récidive des délinquants sexuels : Sarkozy et Dati veulent s’inspirer d’exemples étrangers ; mais au-delà du dispositif « alerte enlèvement » pour Enis, comment protéger les jeunes enfants quand la justice se montre impuissante face à la pédophilie ?

« La justice manque de moyens ». De qui est cette citation ?

Ne cherchez pas : tous les ministres de la Justice, candidats à la présidentielle ou Présidents de la République, en exercice ou ayant exercé cette fonction ou ce rôle, l’ont prononcé.

Pourtant, les « moyens », ils sont là : ce sont les gens qui se plaignent de cette absence de moyens, tant financiers que matériels, et ne se sont pas battus (ou ne se battent pas) quand ils avaient (ou ont) le pouvoir !

Elisabeth Guigou, impuissante parmi les impuissants en charge de la Justice en son temps (Garde des Sceaux de 1997 à 2000), candidate de gauche idéale à la Présidentielle 2012 pour Michel Rocard, a rappelé que le budget de la Justice en France se classe au 17ème ou au 18ème rang européen.

Certes, le dispositif « alerte enlèvement » (un bel exemple, pris à l’étranger) s’est avéré efficace pour le jeune Enis. Mais, outre la prise psychologique en charge des délinquants sexuels, comment lutter contre la pédophilie, le viol et le meurtre d’enfants ? Tenez-vous bien : Le présumé coupable, qui devrait être mis en examen pour « enlèvement » et viol aggravé », était placé, depuis sa sortie de prison il y a un mois et demi, soussurveillance judiciaire en raison de sa « dangerosité ». Des mesures justifiées par un « risque de récidive », a même expliqué la vice-procureure de Lille.

Comment surveiller « aisément » un tel individu ? A l’aide du bracelet électronique, dont le principe a été validé par la loi du 19 décembre 1997 (quand la gauche était au pouvoir). Le placement sous surveillance électronique mobile est une mesure qui peut être prononcée dès l’audience du jugement, depuis le 1er janvier 2005 (quand la droite était au pouvoir).

Seulement voilà : « on manque de moyens » pour acheter les fameux bracelets.

Mr Sarkozy a convoqué une réunion ministérielle lundi prochain, pour examiner les mesures à prendre afin d’empêcher la récidive en matière d'agressions sexuelles, une réunion à laquelle assisteront le Premier ministre François Fillon, ainsi que les ministres de la Justice Rachida Dati, de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie et de la Santé, Roselyne Bachelot. Objectif : s’inspirer de ce qui se fait de mieux, en la matière, à l’étranger.

Une réunion de plus pour rien ? Une simple réaction médiatique à un événement tragique, dont chaque parent craint qu’il ne se produise pour son enfant et se sent toujours touché dans sa propre chair quand il entend dans les médias qu’un tel drame s’est reproduit ?

Espérons que non, même si cette réunionite aigue depuis la prise de pouvoir de Monsieur Sarkozy – un événement tragique impliquant systématiquement la tenue d’Etats Généraux comme au bon vieux temps prérévolutionnaire de 1788 – aboutira non seulement à des mesures concrètes… mais au déblocage immédiat des moyens financiers et autres pour appliquer ces mesures.

Parmi les exemples à saisir à l’étranger, nombre de parents dans mon entourage ont compris qu’un père s’en ait pris violemment à l’agresseur de son enfant en plein procès, dans un tribunal américain. On s’étonne presque qu’un serial-killer de pédophiles n’est pas encore sévi, aux Etats-Unis ou  ailleurs, tant le désir de vengeance semble naturel dans le cas d’un tel crime.

Si rien d’efficace n’est entrepris pour lutter contre les délinquants sexuels, il ne nous restera plus qu’une chose : apprendre à nos enfants à ne pas mourir bêtement, c’est-à-dire en oubliant pas de désigner leur agresseur en leur volant de l’ADN, d’un coup d’ongle habile…

Selon vous, quels sont les décisions qui devraient émerger de la réunion ministérielle de lundi prochain sur la récidive en matière d'agressions sexuelles ?

Commentaires

Enis a été délivré : on ne peut que s'en réjouir.
N'empêche que ce n'est qu'un exemple de plus de la méthode Comm' comme système de gouvernement.
On s'occupe (à très haut niveau) d'UN fait divers, sans s'occuper des centaines de cas similaires. Ca donne l'impression que l'état se soucie du plus humble des citoyens, sans qu'on agisse sur le problème de fond.
L'environnement est dans un état catastrophique : on réintroduit les ours dans les Pyrenées pour donner l'impression qu'on est attentif au problème ; on s'attaque pas à la destruction de l'habitat par le tourisme, l'urbanisme et l'agriculture.
Et caetera.

Écrit par : oblomov | 17/08/2007

La peine de mort pour les meurtriers d'enfants et qu'on coupe les couilles et le zob aux violeurs, voilà la solution!

Écrit par : katia | 17/08/2007

La récidive et la castration

La société française est confrontée à l’impossibilité de maîtriser la récidive chez les délinquants sexuels. Comment s’attaquer à ce problème ?
Historiquement tous les peuples ont été confrontés au même problème. Seules les religions ont apporté des solutions satisfaisantes à cette question. Sommes nous prêt à employer les bonnes solutions ?
Que propose Jésus ? « Attachez lui une corde au cou et précipitez-le dans les eaux profondes » C’est une réponse atypique pour un homme de Dieu ! Pourtant c’est bien la réponse indiquée dans l’évangile (Marc 9, 42). La Bible, Le Coran, les pensées de Confucius ou de Bouddha ne nous enseignent pas autre chose.
Que rapporte l’évangile de Matthieu au chapitre 5, 27-30 :
« Vous avez entendu qu'il a été dit: Tu ne commettras pas l'adultère. Eh bien! moi je vous dis: Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son coeur, l'adultère avec elle. Que si ton oeil droit est pour toi une occasion de péché, arrache-le et jette-le loin de toi: car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne soit pas jeté dans la géhenne.
Et si ta main droite est pour toi une occasion de péché, coupe-la et jette-la loin de toi: car mieux vaut pour toi que périsse un seul de tes membres et que tout ton corps ne s'en aille pas dans la géhenne. »
Nous lisons bien : « Que si ton oeil droit est pour toi une occasion de péché, arrache-le et jette-le loin de toi »: Or notre société se refuse à appliquer cette loi céleste. Les journaux pornographiques pullulent et font sans cesse des victimes. Les émissions de télévision qui encouragent le free-sex et l’adultère pullulent.
Une première mesure de prévention serait de supprimer tous les films, toutes les émissions de télé, les pubs, les revues, la littérature qui suscitent l’immoralité. Pratiquer une castration de tout ce qui pollue l’âme. C’est ainsi que des moines ont choisi de quitter la société pour préserver leurs sens des tentations. En nous éloignant des causes de tentations, nous faisons un premier pas en direction de la pureté. Mais l’essentiel est dans le coeur, et c’est en rejetant les pensées immorales que nous faisons un grand pas vers la pureté. Pourtant la meilleure façon de sortir de cet univers de la nature chutée c’est de servir les autres, donner du temps jusqu’à donner tout son temps pour les autres comme l’Abbé Pierre ou Mère Térésa, alors il n’y a plus de temps pour des pensées égoïstes.
Jésus explique bien qu’il serait préférable à un adulte d’être jeté dans un puits plutôt que de lui permettre de tacher l’innocence d’un enfant, de casser sa virginité hors du mariage, d’atteindre son âme. Car la pire des perversions ce n’est pas d’atteindre à la vie physique, mais détruire la pureté originelle : tuer l’âme, ce que fit Satan avec Adam et Eve.
Ainsi nous connaissons bien des solutions ! En fait, seules les religions nous proposent des solutions. Toutes les religions proposent des réponses. Reste aux hommes de les mettre en pratique. Car l’homme est créé avec un libre arbitre et le choix du bien, du bon, du beau et du vrai, c’est sa propre responsabilité.
Hors mis le fait de remettre en vigueur les principes religieux, il n’existe aucune solution politique à la récidive.
Lyon le 17 août 2007

Opinion d'un père d’une famille bénie de six enfants

Écrit par : CHAUDY | 17/08/2007

@chaudylyon
"C’est une réponse atypique pour un homme de Dieu !"
Vraiment ? Depuis toujours les "hommes de Dieu" ont étés les plus ingenieux pour punir ceux considérés comme déviants sexuels ; l'Inquisition par exemple.
En ce qui concerne la "pullulation", six enfants c'est déjà pas mal dans ce monde surpeuplé.
Avec le pseudo "chaudylyon", je frémis à imaginer quelle sorte de forum vous fréquentez... A l'époque de Torquemada un tel sobriquet aurait suffi à vous condamner aux supplices à faire pâlir le plus cruel des bourreaux !
Un conseil : "coupe-la et jette-la loin de toi"

Écrit par : oblomov | 17/08/2007

mdrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr,
+1 pour oblomov

alors la bien dit.

Écrit par : boubou | 14/09/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu