Avertir le modérateur

17/07/2007

SMS et génération Portable : comment gribouillez-vous sur votre téléphone ?

Micro-trottoir : Les 12-15 ans sont les plus grands consommateurs de SMS, avec 57 envois par mois en moyenne. Ils consacrent près de 75 € par an à l’envoi de leurs textos (source UFC-Que Choisir). Les habitudes de la nouvelle génération vous ont plutôt inspiré… de la grogne !

Fregan

« Le SMS, comme l’email, incite au raccourci. C’est peut-être désuet ou romanesque comme attitude, mais à 27 ans, je n’ose pas martyriser la langue de Molière dans mes textos. Je n’oublie jamais un point, une virgule ou une majuscule… D’autre part, quand je vois ceux que les jeunes s’envoient dans la tronche… Je sens poindre à l’horizon une génération qui n’hésitera pas, dans son dialecte, à se dire ce qu’ils ont vraiment sur le cœur. Avec des mots abrégés qui exprimeront le fond de leur pensée de long en large !... A quand l’Académie Française du SMS ? »

Idriss

« Je n’écris jamais de SMS et mon opérateur téléphonique ne cesse de me le rappeler sur sa facture, car mon forfait me donne le droit d’en envoyer gratuitement un certain nombre. Je n’aime pas non plus recevoir de SMS. Ce n’est pas ma culture. Quand je m’adresse à quelqu’un, j’aime faire passer une émotion. J’utilise le courrier postal, qui est une authentique démarche intérieure. On peut réellement sentir dans quelle émotion est la personne qui a manuscrit une lettre, seulement à travers de la forme graphique de son écriture. Ce qui n’est pas le cas avec le SMS, qui manque de personnalité. Le texto ne développe ni la sensibilité des jeunes, ni leur sens artistique. On le remarque d’ailleurs au choix d’icônes des opérateurs, dont l’uniformité semble viser un public de « blaireaux ». Les médecins prévoiraient même une mutation de la forme des doigts d’ici plusieurs générations si l’on continue à utiliser des claviers aussi petits…».

Elise

« Mes enfants de 13 et 10 ans ne possèdent pas de portables. Ils n’ont pas un âge où l’on part vadrouiller tout seul. Ils sont de toute façon incapables de pouvoir gérer leur consommation tous seuls. J’ai déjà du mal à empêcher ma fille, la cadette, de m’appeler dix fois par jour depuis le fixe… Les enfants doivent d’abord comprendre le sens du mot « consommer » s’ils ne veulent pas devenir des drogués de la consommation. Je ne comprends d’ailleurs même pas que le portable soit autorisé avant l’âge de 15 ans ! Cela crée des incidents dans les familles, car les enfants veulent un portable un tout prix, pour faire comme leurs copains. Et c’est bien que recherchent les opérateurs : faire payer les parents à travers les enfants ! (…) Quant au SMS, c’est aussi un moyen de communiquer avec l’autre sans avoir besoin d’entrer dans une conversation avec l’autre. C’est une forme de lâcheté. Pas d’interlocuteur, donc pas d’affrontement direct. »

Patricia

« Comme je ne possède pas de téléphone fixe à la maison, j’ai pris un forfait d’une heure pour mon fils de 15 ans. Un forfait qui n’autorise pas de dépassement de facture. Massimo se sert du SMS pour que je puisse le rappeler. Il a voulu échanger son mobile contre un autre, lequel s’est rapidement cassé. Donc, pour l’instant, il se débrouille sans portable… On se fixe des rendez-vous à l’avance pour se retrouver. C’est là qu’on s’aperçoit que le portable n’est pas indispensable et qu’on a oublié qu’on pouvait exister sans lui… Quant au SMS, c’est bien trop long à taper ! Je mets parfois un certain temps à comprendre les abréviations et je n’apprécie pas les fautes d’orthographe. Avec le SMS, les jeunes apprennent à mal parler le français. »

Quelques informations supplémentaires 

SMS : un marché essentiellement « jeunes » : 8 milliards de SMS ont été échangés en 2003. 75% des textos ont été envoyés par les 12-24 ans en 2002.

Un marché pas encore saturé : Fin 2003, le nombre de clients de la téléphonie mobile s’élève à 41,7 millions en France. Trois millions de nouveaux clients ont été conquis durant cette dernière année. 86% des 15-19 ans possèdent un téléphone portable contre 69,5% pour la moyenne nationale (source : Autorité de Régulation des Télécommunications).

----------------------------

Cet article est paru dans un magazine sur les nouvelles technologies durant l'été 2004 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu