Avertir le modérateur

03/07/2007

Développement durable : le WWF, l’une des alarmes actives du Web

Première organisation mondiale de protection de la nature, voici 3 informations fondamentales données par le WWF ces six derniers mois, et nécessaires à savoir pour tous ceux désirent « aider / militer / se battre » en faveur de la préservation de la Planète :

 

- Selon un sondage réalisé par le WWF et National Geographic en janvier dernier, une écrasante majorité de Français souhaite plus de transparence (à 90%) et d’information (à 95%) sur les risques sanitaires et environnementaux des produits qu’ils achètent. Les deux-tiers des personnes interrogées affirment tenir systématiquement compte des risques que peuvent comporter les biens de consommation lors de leurs achats.

 

- Une récente étude du WWF montre que nous avons suffisamment de sources d’énergie et de technologies durables pour endiguer le réchauffement climatique. A condition de prendre les décisions clés dès les cinq prochaines années.

Le rapport « Vision énergétique du WWF pour 2050 » quelles sont les technologies d’économie d’énergie et des sources véritablement écologiques, qui permettraient de réduire les émissions de CO2 de 60 à 80 % d’ici 2050 et donc de limiter le réchauffement de la planète à moins de 2°C. D’ici 2050, selon le scénario du WWF, les technologies d’efficacité énergétique pourraient permettre une économie de 40% de production énergétique, les énergies renouvelables contribuer à hauteur de 43% aux besoins et les énergies fossiles représenteraient les 17% restant à condition que le CO2 soit capté et neutralisé.

Pour que ce modèle devienne réalité, une profonde réforme du système énergétique mondial est indispensable et les mesures clés doivent être prises dans les 5 prochaines années.

Cinq conditions sont incontournables selon le WWF :

-Accroître l’efficacité énergétique pour rendre davantage de services tout en stabilisant la consommation mondiale d’énergie dès 2015.

-Stopper la déforestation, source d’importants rejets de CO2.

-Accélérer le développement des énergies renouvelables les plus durables.

-Privilégier de manière transitoire le gaz naturel plutôt que le pétrole et le charbon.

-Empêcher la construction de nouvelles centrales à charbon si elles ne neutralisent pas leurs émissions.

 

- En juin dernier, au moment du G8, le WWF a évalué la performance des pays du G8 contre le réchauffement climatique. Sa notation montre qu’aucun des pays du G8 ne peut se targuer de mettre suffisamment de mesures en application pour être en phase avec la limitation du réchauffement planétaire à moins de 2°C.

Trois pays s’avèrent totalement en dehors des clous : les Etats-Unis, le Canada et la Russie. Les Etats-Unis obtiennent la pire des notes, n’ayant ni ratifié le Protocole de Kyoto ni mis en œuvre de politiques au niveau fédéral pour limiter leurs émissions de gaz à effet de serre. La Russie et le Canada voient également leurs émissions augmenter sans réagir.

L’Italie et le Japon font un peu mieux, mais ils sont encore loin de limiter suffisamment leurs rejets responsables du changement climatique.

Les trois pays les plus avancés sur cette voie sont le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, mais chacun d’entre eux risque de voir ses émissions s’accroître s’il ne prend pas rapidement des mesures nouvelles.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu