Avertir le modérateur

17/06/2007

Médecines douces, shiatsu : quelques (fausses) idées reçues sur cette technique manuelle

Le shiatsu n’est pas un massage au Japon. (« massage » - de l'arabe « mobiliser »)

Pour dissiper une certaine confusion entretenue ces derniers temps en Europe, il n’existe aucun rapport ancestral, historique ou technique, entre les huiles essentielles et le shiatsu. L'aromathérapie est une discipline à part entière.

Un point ou tsubo (ou encore keiketsu) ne correspond pas de manière linéaire à tel ou tel organe, fonction, symptôme, pathologie ou sentiment. Par exemple, le point GI 4 (cf. séance Do In) peut être utilisé dans une quarantaine d'indications au minimum. Cette fausse idée reçue, concernant également l'acupuncture, est une invention des occidentaux pour les occidentaux. Conformément au taoïsme, un point à la surface du corps est analogue à un être humain à la surface de la Terre : unique mais néanmoins polyvalent. Le décor du praticien ne constitue pas une garantie de sa qualité, pas plus que ses origines orientales ou une ambiance à l’encens.

Enfin, il n’est pas utile de « croire » au shiatsu pour en bénéficier. Comme dans d’autres disciplines, il est évidemment préférable que la personne ne rejette pas un traitement auquel il vient faire appel.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu