Avertir le modérateur

12/06/2007

TVA sociale : Fillon et Sarkozy réinventent l’usage de l’adjectif. A quand l’impôt bienfaisant et régénérateur ?

Après la « rupture tranquille », dont on pourrait bientôt se demander s’il ne s’agit pas d’une rupture de la tranquillité, Messieurs Fillon et Sarkozy nous propose donc une « TVA Sociale ». Le Danemark l’expérimente avec succès depuis une vingtaine d’années. Je ne m’étendrai pas ici sur l’application en France d’une TVA sociale au sens où l’entendent les économistes étrangers, mais au sens où nos gouvernants l’entendent – ou veulent nous le faire entendre.

La TVA est, par essence, l’impôt le plus injuste puisqu’il s’applique à tous, quel que soit le montant de ses ressources personnelles (salaires, aides sociales, etc.). Cette cotisation supplémentaire a été affublée de l’adjectif « social », parce qu’elle vise à financer la protection sociale. Mais quelles seront les retombées réelles pour notre porte-monnaie ? Mystère. Le plus ardent défenseur de la TVA sociale, Jean Arthuis, président de la commission des Finances du Sénat, préconise une augmentation de 5 points de la TVA.

Tiens, quitte à abuser de l’adjectif, valait mieux appeler la TVA sociale l’« impôt bienfaisant et régénérateur ». Ou encore la « cotisation écolo-vitalisante » !

Remarquez, tant que l’on ne sombre pas dans des expressions telle que la « dictature joyeuse (à partager entre amis) », il n’y a pas lieu de s’inquiéter des ces écarts de langage quelque peu grossiers, non ?

Pas sûr.

Quand on déraille sur les adjectifs, pourquoi ne pas confondre les noms ?

Certes, l’UMP a déjà pris « l’habitude de ne pas différencier les expressions "grand média" et "agence de communication". Si l’on touche aux noms, la TVA sociale pourrait devenir le « Don de Soi durable ».

Par la suite, tout terme un peu trop technique ou dérangeant changerait également de dénomination. Le Conseil des Ministres deviendrait le Café des Amis, et Le G8, le Gin 27 ?

Le vrai problème pourrait survenir si, par exemple, on se mettait à appeler les 7 millions d’électeurs de Ségolène Royal qui n’ont pas voté au premier tour des Présidentielles des « Gogos Passifs ». Surtout s’ils ne se déplacent pas au second tour… Parce qu’alors là, je crains pour le nouveau terme qui désignera les « personnes en situation de précarité »…

Ne le croyez-vous pas ?

Commentaires

Et sinon, quelle différence entre la TVA sociale appliquée en France et celle appliquée en Allemagne ou au Danemark : aucune. L'un de ses objectifs est de toucher tous les produits commercialisés sur le territoire national, y compris les produits importés, alors qu'un prélèvement sur les salaires ne concerne que la production d'origine locale. Il ne s’agit pas d’augmenter les prélèvements obligatoires ou d'en modifier l'utilisation, mais de modifier uniquement le mode de prélèvement. Et ainsi de lutter contre les pays a bas coût de main d'oeuvre. Les socialos l'auraient fait, vous auriez applaudi des deux mains. Mais comme c'est Sarko...

Écrit par : adnstep | 12/06/2007

certes c'st une bonne idée,mais cela va a l encontre de son programme qui est d'augmenter le pouvoir d'achat.paut etre qu on a mal compris s'etait le pouvoir d'achat pour les riches bref on est ds la merde

Écrit par : new policy | 12/06/2007

Cette histoire de TVA sociale ressemble à la poudre de Perlimpinpn. Je ne demande qu'à voir - au regard de l'assiette - comment on va faire fi des principes de libre-échangisme chère à l'OMC et à nos thaumaturges des temps modernes que sont les hiérarques de l'UMP et leur caudillo.

Écrit par : futura | 12/06/2007

Lutter contre les pays qui font des produits à bas coûts ???
Alors, il faut taxer uniquement certains produits et ne pas remonter la TVA car c'est l'inflation qui va grimper en flèche. Et puis les entreprises française ne produisent pas tous les produits…
Ce qui ma fait rire là dedans c'est le populo de base qui n'a pas le sous et qui a voter pour lui en croyant des slogans comme "travailler plus pour gagner plus" lui il va comprendre sa douleur au niveau du porte monnaie.
Avec Sarko, sois t'es riche et bien portant et ça roule…sois t'es dans la merde!
Bienvenue dans un monde de droite.

Écrit par : El Maestro | 12/06/2007

Augmenter la TVA pour dynamiser l'économie? On croit rêver!!!
Je suis Français mais je vis au Canada.
Ici, les provinces les plus dynamiques sont celles où la TVA est la plus basse, comme l'Alberta: 6% (qui a aussi les plus bas impôts sur le revenu et sur les sociétés, mais elle a du pétrole!), la Colombie-Britannique (8%) et l'Ontario, où est concentrée presque toute l'industrie et donc l'emploi (10%)...
Le Québec, province la plus taxée (13,5%), est aussi l'une des moins dynamiques. Son taux de chômage se compare à celui de la France (9%).
Le secret de la réussite, c'est pas les taxes, c'est le travail.
En Amérique du Nord, c'est très facile de créer une entreprise, donc de l'emploi et de la richesse: il suffit d'être bosseur. Même moi, je pourrais le faire. C'est la grosse différence avec l'Europe.
Créez de l'emploi, le reste suivra.
Mais là, on bouscule le vieux fantasme patronal français d'usines sans ouvriers. Même Sarko aura du mal à convaincre les psychorigides du MEDEF de créer des emplois. (Ce n'est pas pour rien que l'ouvrier est deux fois plus productif que l'ouvrier américain ou japonais: c'est parce qu'il fait le travail de deux ouvriers en même temps. Mais il n'y a pas de vagues de suicides chez Toyota ou Chevrolet.)
Enfin, les entreprises aussi paient de la TVA. Si elle augmente, elles refileront la facture aux consommateurs, comme d'habitude, et en bout de ligne on n'aura rien gagné.
Bref, la TVA sociale, c'est davantage un constat d'échec qu'une idée neuve, et cela reviendra une fois de plus à faire les poches des pauvres, dont celles des vieux (mes parents ne te diront pas merci, Arthuis!).
Avec un tel talent pour l'économie, on comprend que ces gens-là soient des admirateurs de G.W. Bush, le gars qui a coulé toutes ses entreprises!!!

Écrit par : Oncle Rico | 12/06/2007

Pas de problèmes avec une hausse de TVA sociale ou pas : on ira faire venir nos produits de pays de l'Europe ayant une TVA plus faible sans avoir à payer de différentiel. CQFD.

Écrit par : momo | 12/06/2007

Au lieu de faire une TVA sociale au outre, je préconise une suppression du sénat qui ne sert qu'à planquer les copains et que l'on pourra facilement se passer et...
Quelles Economies : Remboursement de la dette sociale ETC..

Écrit par : jacky61 | 12/06/2007

Tant que vous y êtes dans la réthorique, rajoutez les débats participatifs (dont visiblement il ressort du vent), l'ordre juste, gagnant-gagnant et les colères saines...

Écrit par : zaza | 12/06/2007

SARKO=BUSH, on ne prete qu'au plus riches... Que vivent encore longtemps nos députés et sénateurs à plus de 10.000€ par mois... Et les pauvres cons à 1200€ qui vont se prendre la TVA Sociale (plus 5 points - Jean Arthuis...) SARKOGOGOLBOURRE, le peuple de Françce va te refaire 1789... La révolte des sans-culottes... et ds la rue...

Écrit par : LE CLEC'H | 12/06/2007

Malheureusement il n'y a pas d'autres solutions pour réduire le coût du travail que de transférer sur une taxe à la consommation. Notamment la TVA qui est l'impôt le plus JUSTE puisque tout le monde le paie et que c'est proportionnel à la consommation.

Quand je vois que les socialistes passent plus de temps à déterminer qui il faut exempter de taxes ou comment cibler son électorat pour que le coût de l'Etat ne repose que sur les épaules des travailleurs, je me dis qu'on marche vraiment sur la tête.

Pour une fois qu'on ne met pas de côté les sous-citoyens qui ne font que se groinfer d'assistanat. C'est aussi une facon de leur montrer que la santé a un coût (et on s'étonne des agressions dans les hopitaux mais quoi de plus normal pour des gens qui croient que tout leur est dû et que la santé est gratuite )

Y a bien une autre solution mais il y a le risque de voir tous les gauchos se rouler par terre en pleurnichant : supprimer la CMU (3 milliards d'€/an), supprimer 70 000 postes de fonctionnaires / an (1% de la masse totale), radier des allocations ceux qui ne respectent pas les autres et le pays qui les accueille, supprimer les crédits d'impôts à ceux qui sont éxonérés d'impôt sur le revenu (Si c'est pas un comble ca... Seulement 1 foyer sur 2 paie l'IR et c'est l'Etat qui verse un impôt à ceux qui sont exemptés d'IR)

Écrit par : Delphine | 12/06/2007

ahahah elle me fais mourir de rire la Delphine, avec son:

"Malheureusement il n'y a pas d'autres solutions pour réduire le coût du travail que de transférer sur une taxe à la consommation. Notamment la TVA qui est l'impôt le plus JUSTE puisque tout le monde le paie et que c'est proportionnel à la consommation."

Tu sais qu'il n'y a pas seulement les "gauchos" (comme tu dis) qui sont contre ton petit président chouchou et ses amis...

Ma pauvre, tu penses vraiment qu'en coupant la tête aux plus faibles tu vas changer quelque chose à toute cette merde.
Tu montre juste la petitesse de ton esprit, tu es un bon toutou.

En gros pour moi (qui ne suis pas gaucho) le gouvernement de Nicolas, c'est faire bosser les citoyens Français plus pour faire baisser les impôts des plus riches.

Pour info : payer 20% de plus quel que soit ton revenu sur une baguette de pain je ne trouve pas ça très juste... un des gros du CAC 40 va payer la baguette le même prix que toi Delphine.

Écrit par : jc | 14/06/2007

Sinon je trouve l'article formidable.

Bravo!!!

Écrit par : jc | 14/06/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu