Avertir le modérateur

26/07/2007

Collectif AC Le Feu : Le réveil des oubliés (1ère partie)

Dans une élection présidentielle qui a passionné les Français, le Collectif AC Le Feu a voulu faire entendre son expérience et son expertise des quartiers sensibles. Des quartiers tout court.

Jusqu’alors spectateur des élections au suffrage universel, le citoyen s’est invité à travers des collectifs, des associations ou des mouvements dans les débats entre les candidats à la Présidence de la République. Désormais, les questions de société à trancher au cours de la campagne électorale ne sont plus définies par les états-majors ou les stratèges en communication des partis politiques. Chasseurs, défenseurs de l’environnement, familles monoparentales, habitants des zones sensibles… tous ont cherché à faire ratifier leurs propres expériences et expertises du terrain par les différents candidats à la succession de Jacques Chirac. La politique est devenue interactive, le débat participatif, et la voix électorale enfin un moyen de se faire entendre.

Le collectif AC Le Feu symbolise cette volonté de réappropriation de la démocratie par le citoyen. Sa jeune histoire démarre tragiquement le 27 octobre 2005, avec la mort de deux jeunes de Clichy-sous-Bois, électrocutés alors qu’ils fuyaient les forces de l’ordre. Immédiatement, des « émeutes » embrasent de nombreuses cités de banlieues. L’incendie mettra trois semaines à s’éteindre, mais le feu couve toujours. L’Association du Collectif Liberté Egalité Fraternité Ensemble et Unis (AC Le Feu) est alors fondée à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Prenant sur leurs congés et leurs RTT, ses membres sillonnent la France en minibus durant plusieurs mois, pour décoder la colère à l’origine de ce qu’il préfère appeler une révolte plutôt que des « émeutes ». Objectif : recueillir les doléances des habitants des quartiers sensibles et inciter les jeunes à aller s’inscrire sur les listes électorales. 120 villes visitées, 20 000 témoignages et autant de kilomètres parcourus plus tard, des propositions concrètes naissent des cendres des voitures incendiées. Un an après les événements de novembre 2005, les cahiers de doléances d’AC Le Feu, fruit d’un travail de terrain réalisé dans les quartiers sensibles, mais aussi ruraux et de centre-ville, sont déposés dans les deux chambres parlementaires. Le président de l’Assemblée Nationale, Jean-Louis Debré, refusera l’audience demandée par les initiateurs de ces cahiers, faute d’un emploi du temps « particulièrement chargé ».

La discrimination, le logement, l’éducation, l’emploi, la santé, les pratiques policières… toutes ces problématiques, peuvent-elles vraiment attendre ? Surtout pour des « familles condamnées à l’abandon des pouvoirs publics depuis trente ans au moins, frappées par le chômage de masse, réduites à vivre dans des logements souvent trop petits ou insalubres, lâchées par l’école malgré le courage de nombreux enseignants, cible de la police et de la justice, stigmatisées dans leur culture, leur religion et leur mode de vie par certains groupes politiques et médias, niées dans leurs identités complexes », comme l’indique l’introduction aux 105 propositions d’AC Le Feu.

Sans se décourager devant le refus de Monsieur Debré, le Collectif AC Le Feu a proposé aux candidats à la Présidentielle de signer un « contrat social et citoyen », dont la légitimité repose sur une exceptionnelle enquête de terrain. Seuls Ségolène Royal, Olivier Besancenot, Marie-George Buffet, Dominique Voynet et Corinne Lepage ont accepté de reprendre tout ou partie de leurs 105 propositions. Les paroles s’envolent, les écrits restent. Le 14 avril, AC Le Feu a organisé la Marche des Oubliés, pour rappeler, à travers un rapport de force créé depuis la rue, qu’il serait présent avant et après les élections présidentielles. Le peuple reste le plus grand parti politique de France. La nouvelle Présidence de la République est avertie.

« Le réveil des oubliés », éditions Scali, 9,99 €

-------------------------------

Cet article devait paraître dans un magazine masculin... qui s'est malheureusement arrêté au quatrième numéro, faute d'annonceurs. 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu