Avertir le modérateur

08/06/2007

Environnement et G8 : Angela Merkel a engagé l'Allemagne dans le développement durable… avec excellence !

Alors que George W. Bush ne se demande toujours pas si le ciel va lui tomber sur la tête par manque de comportement écologique, l’Allemagne a donné l’exemple en matière d’environnement, il y a un mois, avant de chercher à entraîner ses partenaires du G-8 sur la voie du développement durable

Le pays dirigé par Angela Merkel s'est d’ores et déjà fixé comme objectif de réduire ses émissions de gaz carbonique de 40% d’ici 2020, alors que la Communauté Européenne, se serait contentée d’une réduction des rejets de CO2 de 20% d’ici 2020, par rapport au niveau de 1990.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, Sigmar Gabriel, le ministre allemand de l'environnement, compte notamment sur la baisse de 11% de la consommation globale électrique du pays dans les treize prochaines années, le développement des énergies renouvelables (au moins 27%), et une modernisation du parc actuel de centrales électriques allemand.

En suivant ce programme, le secteur des énergies renouvelables devrait employer… 500 000 personnes en Allemagne  d'ici 2020 ! C’est ce qui s’appelle indubitablement : « Gagner plus (d’énergie) pour travailler plus ! »

Le secteur solaire ne sera sans doute pas le plus développé. En effet, un KW/h (Kilo Watt Heure) coûte 40 à 50 centimes d'euro à produire, contre 8 centimes pour un KW/h éolien (en raison du prix élevé des panneaux solaires). En outre, l’Allemagne a choisi de démanteler l’ensemble de son parc de centrales nucléaires d’ici 2020.

Sigmar Gabriel a également annoncé des avantages fiscaux destinés à inciter la population à procéder à des travaux d’isolation de leurs habitations privées, ainsi que l'engagement de l’Etat de procéder à des travaux d’isolation des bâtiments publiques et au développer du réseau de transport en commun.

Si aucune action n’était entreprise en faveur du développement durable, le réchauffement climatique coûterait 137 milliards d’euros à l’économie allemande d’ici 2050. Du coup, les finances nécessaires à l'ambitieuse politique climatique de l'Allemagne apparaissent dérisoires. Il suffira au gouvernement allemand de dégager 3 milliards d’euros de plus que le budget actuel du Ministère de l'environnement…

En France, la seule grande action en faveur du développement durable reste l’invitation faite à Dominique Voynet par Alain Juppé de participer au futur Grenelle de l’Environnement, n’est-il pas ?

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu