Avertir le modérateur

04/06/2007

Série Télévisée : Code Eternity

Clichés-thérapie

La Planète Bleue est une poubelle à extra-terrestres. Les étés frissonnants, à la saison des thrillers, elle devient le point de chute, le pied à Terre favori pour ainsi dire, de créatures animées de domination de l’espèce humaine. Dernier déchet inter-planétaire en date, Ethaniel n’a pourtant pas choisi de recycler son existence au milieu d’êtres à l’intelligence infiniment primitive. Il est là en mission. Laquelle ? Lui-même ne s’en souvient plus. C’est dire si sa mission est secrète. Et importantissime. On comprend toutefois immédiatement, sans pousser à l’agonie le moteur bassement élémentaire de la réflexion homo sapiens, que la Terre est menacée de colonisation par des aliens ayant pris apparence humaine. Une fois de plus, pensez-vous ? Une fois de trop, peut-être. Car les envahisseurs extra-terrestres, plus vicieux que les lézards de « V » et moins empreints à s’égarer dans les raccourcis que David Vincent, approchent de l’aboutissement dans leurs funestes desseins. Evidemment, seul Ethaniel détient les moyens d’empêcher cette privatisation forcée de la Planète Bleue.

Dans ce monde ethniquement parfait par sa incommensurable diversité, impossible d’échapper à une nouvelle théorie, exprimée cathodiquement, de la Conspiration, qui vise à fondre tous les humains dans le même moule. Série télévisée pauvre en inspiration, « Code Eternity » compile sans succès quelques-unes des meilleures idées en matière de science-fiction filmée. Elle nous livre, à la manière de R.E.M dans « L’âge de cristal », les réflexions de la machine sur l’aliénation élémentaire des humains à leurs sentiments. Elle propose une réplique du « T2 » de Terminator plus habile à manipuler grâce aux progrès de l’informatique. Elle a choisi comme auriculaire tendu pour distinguer les extra-terrestres des boules de chair et de sang un craquement muet des cervicales. On ne s’amuse vraiment que des rapports décalés entre les aliens Banning et Monsieur Dent. Ou tout le temps au second degré, en regardant cette série dans le cadre d’une clichés-thérapie pour reprendre pied en douceur avec la réalité.

-------------

Critique parue jadis dans le Nouvel Observateur

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu